Accueil » Chronique » Point de Vue : Les Algériens prennent conscience

Point de Vue : Les Algériens prennent conscience

A partir de ce dimanche, les mesures énoncées par le président de la République entreront en vigueur. Le pays alors s’installera dans une semi-paralysie qui devrait apporter ses fruits sous peu. En effet, sans transport en commun, il est difficile pour la population de se déplacer. Les Algériens auront beaucoup de mal d’être en contact les uns avec les autres. Ces mesures n’ont qu’un seul objectif, contenir le coronavirus et prendre le contrôle sur cette pandémie qui fait des ravages dans le monde, plus particulièrement en Europe. Ainsi, ni transport public, ni privé ni même de train. Les moyens habituels qui permettaient aux Algériens de se déplacer notamment pour aller travailler seront donc interdits. Ce sont des mesures assez drastiques mais nécessaires voire incontournables. Les pouvoirs publics ne peuvent espérer une baisse de la contamination autrement. La bonne nouvelle, c’est la réaction de la population qui commence à prendre au sérieux ce fléau et a bien réagi à ces mesures. La prise de conscience du danger a obligé tout un chacun à se responsabiliser comme les gérants des cafés, à Oran, notamment, qui pour la plupart, ont décidé de baisser les rideaux une journée avant la date fatidique. Et c’est grâce à cette prise de conscience que le coronavirus pourrait être vaicnu, ou du moins les cas de contamination diminueront. Mais, il reste nécessaire de renforcer encore plus les mesures allant jusqu’au confinement. Le Maroc et la Tunisie l’ont déjà appliqué parce qu’on ne peut pas faire autrement. Le coronavirus, on l’a constaté en Europe en courbe ascendante, jusqu’à atteindre un certain pic avant de commencer à baisser, autant alors, prendre les devants et éviter toute surprise. En tout cas, le chef de l’Etat devra présider, aujourd’hui, un Conseil des minsitres, peut-être qu’il décider de renforcer le plan actuel.

À propos BOUHALI Abdallah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*