Accueil » Régions » Covid-19 à Béjaia : Auto-confinement, sensibilisation et spéculation

Covid-19 à Béjaia : Auto-confinement, sensibilisation et spéculation

Depuis avant hier, la quasi totalité des localités de Béjaia sont paralysées. Circulation automobile réduite presque à néant, ville déserte et plusieurs institutions et établissements fermés, à l’exception de quelques magasins, pharmacie et boulangerie. Une situation inédite pour les citoyens qui se sont auto-confinés chez eux sans que les autorités n’appellent à cette mesure en vigueur dans certains pays. Le dernier bilan du Covid-19, à Béjaia, fait état de 29 prélèvements effectués qui ont révélé que 21 cas sont négatifs et un cas confirmé positif, en attendant de connaître 7 autres résultats qui se trouvent au sein de l’Institut Pasteur d’Algérie.
Dans une déclaration à la presse, le directeur de la santé et de la population de la wilaya de Bejaia a affirmé que «la situation est toujours stationnaire», ajoutant qu’«aucun nouveau cas confirmé de personne atteinte de COVID-19 n’est enregistré. A cet instant, la wilaya de Bejaia n’enregistre qu’un seul cas pris en charge au niveau de l’hôpital Frantz Fanon, depuis lundi passé». «Les résultats des prélèvements effectués sur quatre cas suspectés d’être porteurs du coronavirus à Bejaia sont négatifs», a indiqué le même responsable qui précise qu’il s’agit «d’une dame de Bejaia qui vient d’accomplir une Omra, et une jeune fille de Béjaia qui a été en contact avec une malade à Tizi-Ouzou, une dame d’Amizour qui a été en contact avec son frère émigré porteur du Coronavirus et un homme de Sidi Aich, qui est revenu d’un séjours passé à Blida».
Pour stopper la propagation de cette pandémie mondiale, le wali de Béjaia a ordonné la fermeture des fast-foods, des bars et des hammams. «Dans le cadre des mesures préventives prises contre le coronavirus, monsieur le wali a signé l’arrêté portant la fermeture des restaurants, fast-food, bain maure et bars. L’application de cette décision est obligatoire, les citoyens sont priés de nous informer en-cas de non-respect de ces arrêtés», a indiqué la cellule de communication de la wilaya dans un communiqué rendu publique. Pour endiguer la progression de la pandémie du coronavirus Covid-19, une campagne de sensibilisation a été aussi lancé au niveau des différents quartiers de la ville de Béjaia et les communes de la wilaya, qui vient en appoint à l’opération de nettoyage et de désinfection lancée avec le concours de la Protection civile, la direction des forêts, le Parc national de Gouraya, l’Algérienne des eaux, l’office national de l’assainissement, les services de sécurité et les 52 communes de la wilaya». Les médecins et universités de la wilaya se sont aussi mis de la partie et ont multiplié les appels pour la vigilance, et ce, «au vu des chiffres des contaminés au niveau national qui risquent de s’accroître dans les heures à venir vu les expériences d’autres pays sont là pour nous le prouver», ont fait savoir dans leurs appels. «Nous pourrons retenir les leçons d’autres pays à l’instar de la Chine.
Le nombre réduit des cas ces derniers temps, fût le résultat de l’implication effective des habitants qui se sont confinés chez eux. Faisons de même», nous fait-on savoir, en tenant à souligner que «c’est une question de jours pour ne pas le regretter à vie». «Soyons responsables de nos actes.
Limitons au maximum nos mouvements et déplacements. Restons chez nous. Évitons les rencontres inutiles», ne cessent d’appeler les associations en direction de la population qui les invitent aussi pour l’occasion «à penser un seul instant au personnel de la santé qui met leur vie en danger pour sauver les nôtres», en leur rendant un vibrant hommage. Par ailleurs, le professeur Tliba, doyen de la faculté de médecine de Béjaia nous a informés, hier, «de la création d’un dispositif pour un soutien psychologique des citoyens de la wilaya ainsi qu’un tri à l’avance, par téléphone, des cas de malades avant leur évacuation vers l’hôpital». Des numéros ont été mis sur sa page Facebook à la disposition des citoyens pour pouvoir «bénéficier d’une écoute et d’un soutien psychologique et d’informations sur le Coronavirus», nous fiat-t-on savoir. «Vous allez être informés ainsi à l’avance et à distance pour vous éviter le déplacement vers l’hôpital», ajoute notre interlocuteur qui tient à souligner que «des médecins spécialistes du service des maladies infectieuses de l’hôpital Frantz Fanon de Béjaia, l’association des médecins généralistes de Bejaia, le CHU et des étudiants en médecine, formés par des spécialistes, vont répondre à toutes les questions». Comme en pareil situation, les spéculateurs refont surface en procédant au stockage et augmentation des prix de certains produits à large consommation comme la Pomme de Terre dont le prix à atteint les… 120 Da dans certaines localités.
Ce qui a poussé les différents services de l’Etat à réagir avec fermeté en se lançant dans une lutte quotidienne contre cette spéculation. Ainsi, nous apprenons de la Direction du Commence de la wilaya que «250 quintaux de semoule et 2 376 boites de margarine ont été saisies», des produits de première nécessité, dont les prix sont soutenus par l’Etat, qui étaient destinés au circuit informel et à la spéculation. «Les propriétaires seront présentés au tribunal une fois l’enquête achevée», apprend-on de la même source qui rappelle à l’intention des commerçants et pharmaciens de la wilaya de Bejaia qu’il «est strictement interdit de subordonner la vente d’un bien à l’achat d’une quantité imposée ou à l’achat concomitant d’un autre bien ou d’un service ainsi que de subordonner la prestation d’un service à celle d’un autre service ou à l’achat d’un bien». Une procédure judiciaire vient d’être enclenchée également à l’encontre d’un pharmacien exerçant à Bejaia ville «qui exige de ses clients l’achat du gel hydro-alcoolique accompagné d’un lot de lingettes et crèmes cosmétique». La wilaya vient de mettre en ligne un numéro direct, à la disposition des citoyens, pour informer d’éventuels dépassements concernant les règles du Commerce, que certains bafouent en pareil période.

À propos Hocine Smaâli

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*