Accueil » Régions » Coronavirus oblige, psychose et méfiance dans la rue : Une ambulance avec mégaphone pour rassurer

Coronavirus oblige, psychose et méfiance dans la rue : Une ambulance avec mégaphone pour rassurer

Au moment où nous mettons sous presse – nous pouvons affirmer qu’aucun cas -suspecté de porter le coronavirus n’a été enregistré dans la wilaya de Saida mais la panique et la méfiance entre les uns et les autres parmi les citoyens s’est emparée de tous. Ces derniers dès qu’ils voient une ambulance pénétrer dans un quartier, venue suite à un appel téléphonique pour évacuer un malade, c’est le branle-bas et pour eux c’est un cas suspect qui vient d’être repéré et, tout de suite après, les réseaux sociaux s’enflamment pour un malade pris pour un simple malaise. Un autre fait mérite d’être signalé : les citoyens de plus en nombreux montrent qu’ils respectent les consignes sanitaires. Dans les rues où dans les taxis, certains s’affichent avec un masque de protection et des Gants. La psychose règne à Saida ! Les services de police, le mouvement associatif et la Radio locale multiplient leurs actions de sensibilisation invitant médecins et biologistes pour faire connaître l’épidémie du Covid 19 et les mesures à prendre pour se prémunir de la Contagion. Au siège de la wilaya, les agents de sécurité ont été équipés de testeurs pour vérifier la température du citoyen venu pour régler son problème administratif ou autre. L’activité des tribunaux a été réduite au strict minimum.
La cellule de crise mise en place par les autorités locales ne laisse rien au hasard. La situation géographique de la wilaya de Saida fait dire à certains que le risque de voir le virus apparaître dans notre wilaya reste improbable mais ceci n’empêche pas d’être vigilant et préventif nous dit un médecin. Mais il est dit que les fake-news sont plus dangereuses que le coronavirus lui même et les bavettes -gants et gel hydroalcoolisé restent introuvables au niveau des pharmacies. En dépit de la batterie de mesures prises par les hauts responsables du pays avec fermeture des établissements éducatifs, l’annulation des activités culturelles, fermeture également des mosquées et leurs salles d’ablution alors que la ruée sans précédent sur les denrées alimentaires est constaté quotidiennement. A ce titre, les gendarmes de la commune de Doui-Thabet relevant de la daïra ont saisi, ce week-end dernier, 100 quintaux de blé tendre (farine) dissimulés à bord d’un camion de grand tonnage. Cela s’est passé au niveau d’El-Merdja. Les 2 spéculateurs seront présentés aujourd’hui, dimanche, devant le procureur de la république. Les informations sur le Covid 19 circulent de bouche à bouche et chacun y va de ses commentaires entre ceux qui disent que la pluie constitue une barrière au coronavirus et ceux qui s’en remettent à la fatalité. En attendant, la panique s’amplifie. « Faites que les choses rentrent dans l’ordre -inchallah », dira l’Imam d’une mosquée.

À propos Ould Ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*