Accueil » Chronique » Point de Vue : Le discours-vérité de Tebboune

Point de Vue : Le discours-vérité de Tebboune

Le discours du chef de l’Etat qui s’est adressé à la Nation, mardi soir, avait pour but d’informer, de sensibiliser, de mobiliser et de rassurer. Au vu de l’évolution de cette pandémie du coronavirus, Abdelmadjid Tebboune devait parler aux Algériens pour leur brosser un tableau exhaustif sur la situation qui prévaut dans le pays. Et il a amplement réussi, son message a été parfaitement capté. Les mesures qu’il a décidé ont été très bien accueillies par les Algériens, les moyens mobilisés pour faire face au virus ont rassuré sur les capacités de l’Etat, les informations divulguées ont permis de mieux comprendre le danger et la menace et enfin, l’appel de ne pas céder à la panique a calmé les esprits. C’était un discours simple, court et efficace. Evidemment, il était hors de question d’aller dans des explications lourdes et sinueuses qui aurait pu avoir des résultats contraires, c’est pourquoi le chef de l’Etat a tenu à aller à l’essentiel en veillant, tout au long de son allocution à rassurer les Algériens mais surtout les responsabiliser. Partout à travers le monde, les Etats tentent, tant bien que mal, de faire participer leurs populations à cet élan de solidarité et de responsabilité. Les confinements décidés par la France, l’Italie ou encore la Belgique n’ont qu’un seul objectif, limiter les dommages du coronavirus. Heureusement, en ce qui concerne l’Algérie, on en n’est pas encore là, le virus n’est qu’au stade deux. Mais, il est clair que des mesures plus radicales seront certainement prises au cas où la situation se dégrade davantage. Et Tebboune a bien souligné cette hypothèse avec la précision que l’Etat possède d’autres moyens de lutte qu’il n’a pas encore utilisé. Maintenant, c’est aux Algériens de bien prendre note de ce discours-vérité et veiller chacun dans son entourage à faire preuve de sagesse et de responsabilité sans céder à la panique, ni aux rumeurs, encore moins à la dérision. L’heure est grave, chez nous comme ailleurs, il faut juste appliquer les règles d’hygiène et éviter tout comportement qui pourrait avoir des conséquences contraires aux attentes.

À propos BOUHALI Abdallah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*