Accueil » Chronique » Point de Vue : Islam

Point de Vue : Islam

Qui peut mieux défendre l’islam contre les tentatives de dénigrement que les musulmans eux-mêmes ? Eh bien des non-musulmans ! Oui vous avez bien lu. Dans une émission radiophonique française, Jean-Luc Mélenchon, chef du parti «La France insoumise» et député européen, a, dans un style bien à lui de se passer facétieusement des règles de la « bienpensance », fustigé ceux qui stigmatisent les musulmans, leur reprochant de mettre sur le dos de ceux-ci tous les malheurs de la France. Ce faisant, il donne une leçon magistrale à tous ceux qui s’acharnent à diaboliser les musulmans, et leur font endosser systématiquement tout ce qui se fait de pire dans la société, en les présumant auteurs de tous les actes répréhensibles non seulement du point de vue du droit, mais aussi de la morale, et en leur attribuant ainsi le monopole de la délinquance sous toutes ses formes et à tous ses degrés de gravité. Ce courant d’obédience explicitement xénophobe se radicalise de plus en plus, et va même jusqu’à culpabiliser les musulmans de la désagrégation latente de la société française, pour ne parler que de ce pays, et de ses valeurs déclarées universelles, faut-il le rappeler. Le discours véhiculé par cette pensée est de toute évidence chargé d’intentions pernicieuses, et ne s’encombre d’aucun souci de véracité, tant le seul but recherché est de servir de fonds de commerce politique, ou sociologique c’est selon, pour leurs auteurs. Cela se révèle d’autant plus vrai que les fervents de cette doctrine, perçue légitimement par les musulmans comme hostile, accompagnée souvent d’expressions ouvertement agressives, prolifèrent un peu partout sur les scènes politiques de grandes audiences, et leur langage devient encore plus virulent à l’occasion des affrontements électoraux, pensant récupérer ainsi le mécontentement exprimé à grands cris par des franges entières de populations défavorisées, vivotant complètement en marge d’une société opulente, et prises d’angoisse devant un futur qu’elles n’assimilent plus que comme un aboutissement des plus incertains, car grossièrement caricaturé dans le seul but pervers d’être agité devant leur regard par des manipulateurs chevronnés et sans scrupules. Malheureusement, ces forcenés des médias ont fini par pulluler, et sévissent maintenant sur les plateaux-télés à la recherche d’une popularité à bas prix, sur le dos d’une minorité déjà assaillie de toutes parts par des manifestations assourdissantes et souvent violentes de racisme. Tout cela pour servir d’exutoire à toutes ces masses prises dans le piège de la manipulation. Tu mérites bien un verre Jean-Luc (de thé bien fort)!

À propos A.Benani

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*