Accueil » Régions » A propos des visites d’inspection du nouveau wali : Au bout de la contestation sociale partout

A propos des visites d’inspection du nouveau wali : Au bout de la contestation sociale partout

De toutes les daïras déjà visitées par le nouveau wali comme Sidi-Boubekeur, Daoud et jeudi dernier, El-Hassasna, elles ont été toutes marquées par une contestation sociale. Et pourtant, le nouveau chef de l’Exécutif de wilaya est parti au devant de ces administrés pour les écouter et noter leurs attentes. Accompagné de ses proches collaborateurs, il s’est rendu dans ces daïras citées pour restaurer le dialogue entre les pouvoirs publics et les citoyens et, à sa grande surprise, il a découvert l’ampleur des retards dans le développement économique et social et la détresse des habitants. Alors la question qui se pose: Y a-t-il un ressort cassé dans les relations entre les autorités et les citoyens de ces différentes communes que le nouveau avait déjà visitées avant celles des daïras de Ouled-Brahim et Saida prévues dans les prochains jours. Pour les habitants de ces communes déjà visitées, ils disent qu’ils sont politiquement, économiquement et socialement délaissés, du No Man’s Land saidi, ils ne cherchent plus la consolation dans les promesses et les histoires au bout des discours et tous les walis qui ont eu à gérer la wilaya de Saïda, ont été « victimes » de leur entourage, s’interrogent de nombreux citoyens. Pour de nombreux habitants, vivre aujourd’hui obéit à des normes étrangères au bonheur. Pour eux, le temps est rythmé par les malheurs: Logement – Emploi- Glissements de leur vie et puis l’Attente interminable sans espoir au bout et enfin la Violence. Vivre vite et mourir jeune en faisant un beau cadavre est devenu un graal à…Saïda. Pour son début de règne le nouveau wali de Saïda multiplie ses sorties sur le terrain pour avoir une idée sur le développement local. Il ne s’exprime que sur les ondes des chaînes privées qui sont loin d’être des supports indiqués pour se faire connaître et donner un aperçu de ce que sera sa « stratégie » pour la remise de la wilaya de Saïda. Du côté de la population on s’interroge: va-t-il réussir là ou ses prédécesseurs ont échoué? Mais avant de répondre à cette question, il est nécessaire de dire qu’à Saïda tout se sait et rien ne se cache, car tout le monde sait qu’il y a ces mêmes pêcheurs en eau trouble qui, dès qu’il y a un nouveau wali, agitent leurs « Bâtons » pour se rapprocher du premier responsable pour se mettre au diapason avec ses idées et cela même si elles sont diamétralement opposées à leurs convictions …Il leur arrive même de changer de couleur politique comme de chemise pourvu qu’ils aient la même couleur que celle du responsable qu’ils courtisent. Constat fait au cours de ces tournées de travail et d’inspection du nouveau wali pour un état des lieux – l’on a remarqué que ce sont les mêmes personnes qui ont accueilli ces prédécesseurs, accueillent le nouveau chef de l’Exécutif de wilaya ; c’est connu à Saïda ces opportunistes, élevés aux hormones de la magouillent, se sont accoquinés avec le roi des marais qui est le crocodile qui, avec ses glandes lacrymales à chaque prise d’une proie dodue et appétissante. L’opportuniste pleure au sens propre non pas « Socialement » mais par plaisir… d’ou l’expression « Verser des larmes de crocodile. En tous les cas, la nomination du nouveau wali Sayoud Said suscite beaucoup de commentaires de la part, via les réseaux sociaux, disons qu’après trois semaines depuis son installation officielle avec en plus l’arrivée du nouveau SG de Wiaya, Koura Mohamed et les premiers virées effectuées au niveau des daïras de Sidi-Boubekeur – Daoud et El-Hassasna, elles ont été tout de même jonchées de surprises bien qu’elles demeurent pour le commun des mortels des pratiques bien comprises par ceux qui se reconnaissent. Alors attendons pour mieux voir !

À propos Ould Ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*