Accueil » Chronique » Point de Vue : Le Hirak, an I de la révolution

Point de Vue : Le Hirak, an I de la révolution

Il y a un an, jour pour jour, s’est déclenché le Hirak de la plus grande révolution populaire pacifiste de l’Histoire de l’Algérie indépendante … C’était il y a un an, le peuple algérien s’est insurgé sur un régime corrompu, injuste et politiquement morbide. Ce dernier, et dans un acte cyniquement inacceptable, voulait imposer un 5ème mandat pour un candidat, déjà mort, au trois quart. C’était un affront ayant touché les Algériens dans leur dignité… Et, voilà, il a fallu sortir et envahir les rues, et bien sûr pacifiquement…un comportement ayant attiré la reconnaissance et la révérence de tous les peuples du monde. Tous les actes de provocation, visant à pousser le peuple insurgé vers la violence et par ce fait, l’on fomentera l’occasion de créer l’amalgame et le chaos…Pour certains, le Hirak aurait atteint ses objectifs dont entre autres, l’éviction du régime en place et la traduction des principaux chefs, impliqués dans des affaires de corruption d’actes illicites, en justice. Pour d’autres et ce sont ceux qui continuent à sortir dans les rues et s’opposent clairement et farouchement, au nouveau régime ayant succédé à l’ancien… Ils ne reconnaissent les résultats des présidentielles du 12 décembre, dernier. Pour eux, le changement doit, nécessairement, se faire avec des nouvelles têtes, n’ayant jamais fait partie de l’ancien régime…. De toute façon, les Algériens sont sérieusement divisés sur cette affaire… Un an après, peut-on alors se poser la question, si le Hirak avait atteint ses objectifs… Même, si ce Hirak, et en dépit de son caractère opiniâtre, persévérant et pacifique, n’avait jamais élaboré un programme politique clair, avec des objectifs bien précis, hormis quelques slogans néanmoins utopistes…Encore moins, il ne s’est jamais doté d’un commandement ou d’une représentation devant les autorités (en place). Cette tare serait un des facteurs ayant participé à lui créer des faiblesses … Toutefois, le plus important des acquis de ce mouvement populaire, n’est autre que : d’abord empêcher un méprisant 5ème mandat contre le gré du peuple algérien et le gré du bon sens… Ensuite, il y a le plus beau de tout, c’est bien la chute des principales têtes de l’ancien régime et leur traduction devant la justice pour y recevoir le châtiment qui leur revient de droit …Et c’est pas mal comme début…, à condition, évidement, que le commandement politique actuel , issu des élections du 12 décembre, soit à la hauteur de ses engagements…Ce sont, plutôt, ces promesses-là qui motivent la plus grande partie des Algériens qui croient, sincèrement, aux engagements de la direction politique du pays …

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*