Accueil » Oran » Le Théâtre veut former des comédiens et des acteurs «de métier» : Une convention signée et début de formation dès octobre 2020

Le Théâtre veut former des comédiens et des acteurs «de métier» : Une convention signée et début de formation dès octobre 2020

Une convention de partenariat a été signée mercredi au siège du théâtre régional d’Oran «Abdelkader Alloula» (TRO) entre le TRO et l’APC d’Oran dans le domaine de la formation théâtrale a-t-on appris de sources concordantes. Cette convention portant promotion des échanges entre le Conservatoire municipal «Ahmed Wahby» placé sous la gérance de la commune d’Oran et le TRO a été signée par le président de l’assemblée populaire communale, Noureddine Boukhatem et le directeur du Théatre régional d’Oran, Mourad Senouci, en présence du chargé de la régie communale des affaires culturelles Abbés Bouakel. Elle porte entre autres sur la formation dans le domaine théâtral, la création des activités d’animation et artistiques en faveur des enfants outre l’accompagnement scénique et technique du TRO. Des formateurs seront désignés et auxquels sera confiée la mission de former et d’initier les jeunes talents et les étudiants aux solides bases et outils du métier de comédien. Cette formation permettra dès lors d’entreprendre des actions et des initiatives dans le domaine de créativité artistique. Des ateliers de formation théâtrale auront lieu au Conservatoire municipal et seront animés par des formateurs chevronnés. Le tremplin vers un «théâtre professionnel» passe en effet par la formation des jeunes talents de «métier théâtral» nous a-t-on confié à la direction du TRO. Cette formation qui, à en croire certaines sources, va débuter dès octobre 2020, sera assurée par des comédiens au capital d’expérience avéré ayant joué en Algérie et à l’étranger, ce qui permettra aux élèves candidats à la formation théâtrale de mettre en valeur leur talent. Pour la direction du théâtre régional d’Oran, l’université constitue un «gisement» imparable pour l’émergence des talents. Ce projet de formation théâtrale s’ajoute à plusieurs, mis sur pied, par le TRO en 2018 dont le «Théâtre de rue» qui permet aux comédiens d’aller directement à la rencontre du public outre le renforcement activités artistiques en faveur des jeunes et des enfants. Parent pauvre jusqu’ici de la culture, la formation théâtrale a beaucoup souffert ces dernières années ce qui a cédé place aux comédiens amateurs ou «autodidactes» sans formation spécifique préalable. Pour rappel, le Théâtre d’Oran qui fait partie de l’Organisation Internationale des théâtres basée en Chine, s’est lancé depuis 2018 dans la formation des jeunes talents dans les spécialités des «marionnettes» et du «rire».

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*