Accueil » Chronique » Point de Vue : Bonne nouvelle pour les smicards !!

Point de Vue : Bonne nouvelle pour les smicards !!

L’on parle ces derniers jours dans les milieux du premier Ministre Djerad, que l’on est en train de penser ou plutôt l’on aurait décidé à relever le smic -salaire minimum interprofessionnel de croissance – pour les petites bourses…Cette décision sera la bienvenue, si et seulement si, l’on ne va pas du revers de la médaille, pratiquer ou laisser pratiquer, comme à l’accoutumée, d’ailleurs- des augmentations extravagantes dans les prix des produits et des denrées de première nécessité, allant dans le sens de vider toute augmentation du smic de sa substance…Voilà, généralement, ce qui se fait d’habitude en Algérie. Lorsqu’on se réjouit d’avoir gagné quelques sous de plus, suite à une majoration des salaires minimums, l’on devait se préparer d’office, psychologiquement, afin de subir les conséquences néfastes des «réajustements!!» des prix. C’est la raison pour la quelle les citoyens préfèrent une diminution des prix, telle qu’on est en train de faire, ces derniers jours, avec les prix du sucre et du lait en sachet.. L’augmentation du smic bien que nécessaire et impérative, dans ces moments difficiles, pour les petites bourses. Elle sera plus efficace et positive, si l’Etat s’attaque de front aux différents types de maffia, notamment, celle des légumes et fruits, du poisson, entre autres…Chaque secteur possède sa propre maffia qui fait la pluie et le beau temps dans son créneau…Et, sans trop philosopher cette pègre fait marcher les choses, selon ce que lui dictent ses propres intérêts et non selon ceux du trésor public, non plus selon celui du citoyen…C’est, donc, un système « parasitique » qui vit et grandit, au dépend du citoyen et de l’Etat.. Pendant les vingt dernières années, le système maffieux national, s’est renforcé au point où il s’est transformé en vrai Etat dans l’Etat…il a longtemps travaillé et avec un stratagème inégal au point où il a réduit l’Etat regrettablement, impuissant devant lui… Autres choses ….!! Savait-on que même le smic, actuel, sujet à caution, n’est pas appliqué vigoureusement chez pas mal de patrons. Et ceci, à cause de la faiblesse des pouvoirs publics et l’état d’alanguissement dont souffre l’Etat… Justice, services de sécurité, administration de contrôle et de suivi, sans oublier, de toute évidence, les Instances élues ….Tout, à vrai dire, roulait au minimum de sa puissance. Tout est, néanmoins, rongé par le vice de l’argent sale et le passe- droit. Pour être plus précis, ce n’est pas l’augmentation du smic qui constitue la pièce maîtresse du problème. C’est, plutôt son application juste et équitable.

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*