Accueil » Oran » Ecoles primaires à Boutlélis, Hassi Bounif, Kerma et Gdyel: Un tableau «noir» établi par la Commission de l’Education à l’APW

Ecoles primaires à Boutlélis, Hassi Bounif, Kerma et Gdyel: Un tableau «noir» établi par la Commission de l’Education à l’APW

C’est un tableau «noir» que celui établi par les membres de la commission de l’éducation et de l’enseignement supérieur de l’assemblée populaire de la wilaya d’Oran (APW lors de sa sortie durant la semaine écoulée dans les écoles des quatre commune Boutlélis, Kerma, Hassi Bounif et Gdyel . Les membres de cette commission dont font partie également les représentants de la fédération nationale des associations des parents d’élèves, ont sillonné u échantillon d’établissements scolaires 1er palier pour s’enquéir de visu sur les«conditions «matérielles et équipentières» dans lesquelles se déroulent depuis la rentrée scolaire 2019-2020 au niveau des écoles de quatre communes de l’Est dela wilaya», a indiqué dimanche le premier responsable à Oran de la fédération des associations des parents d‘élèves Kamel Mohamed signalant qu’un rapport avec des photos à l’appui, a été remis dans ce sens au directeur de l’éducation de la wilaya ainsi qu’aux responsables des assemblées communales en question auxquelles incombe la gestion des écoles primaires.
Cette commission qui s’est étalée longuement sur un nombre d’établissement du primaire dans la commune de Hassi Bounif, est sortie avec des observations qui montrent que malgré les efforts beaucoup reste désormais à faire tant sur le plan de l’équipement des cantines scolaires et du chaffage que sur celui des sanitaires et de l’état de fenetres et des portes de certaines classes d’écoles. «On a pu constater que certaines écoles avaient des fenetres et des porte d’entrée aux classes cassées alors que dans d’autres on a relevé des robinets dégradés et des sièges de sanitaires en état trés piteux ce qui renseigne sur les conditions dans lesquelles évoluent les élèves», a regretté le mem responsable. Concernant les cantines scolaires, encore parent pauvre des écoles dans plusieurs communes de la wilaya d’Oran malgré les insructions du wali d’Oran, Abdelkader Djellaoui, qui insiste à chaque fois sortie sur l’impératif de doter celles-ci en équipements nécessaires et en personnel cuisinier, il semble que la situation est imputée au manque de ressources pour financer l’acquisition de l’équipement nécessaire servant à la préparation des repas chauds destinés aux élèves.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*