Accueil » Régions » Bilan annuel 2019 de la Gendarmerie Nationale de Tissemsilt : Entre mission sécuritaire et action de proximité

Bilan annuel 2019 de la Gendarmerie Nationale de Tissemsilt : Entre mission sécuritaire et action de proximité

Le siège du groupement de la gendarmerie nationale de Tissemsilt a abrité, hier, une conférence de presse présidée par le Lieutenant-colonel Imad Guerouah, commandant du groupement de la gendarmerie nationale de la wilaya de Tissemsilt avec à la clef le bilan d’activité de l’année 2019. En préambule aux statistiques dictées, le 1er responsable de wilaya du Darak El watani, insistera dans la présentation de son secteur sur la couverture sécuritaire d’un territoire de plus de 96% des 3 152 Km2 pour une population plus de 350 000 habitants. Outre les trois compagnies qui comprennent 17 brigades et de pelotons de sécurité et d’intervention, il annoncera, dans ce contexte, la réalisation en cours de 5 brigades dont celles de Larbaâ, de Béni Lahcene, de Sidi Boutouchent, de Sidi Lantri, de Maacem et une USR à Bordj Bounaâma. Avec ces infrastructures, la couverture sécuritaire de la Gendarmerie nationale passera de 96% actuellement à 100% durant 2020/2021. Pour le volet des crimes et délits, les brigades de la gendarmerie nationale, à travers la wilaya, ont enregistré 21 affaires criminelles dont 19 affaires traitées soit 90,48% et 377 délits dont 337 affaires traitées, soit 89,39%, et parmi les 595 personnes impliquées dont 61 personnes ont été mis sous mandat de dépôt. Dans le cadre de la lutte contre la consommation et la commercialisation des stupéfiants, les unités du groupement du Darak El Watani, ont traité 23 affaires durant l’année 2019 contre 26 affaires en 2018 où il a été saisi 553,29 gr de kif traité et 681 comprimés psychotropes, parmi les 29 personnes impliquées dont 07 individus ont été écroués. Par contre, la lutte contre les stupéfiants, 26 affaires ont été traitées durant l’année 2018, ce qui a permis la saisie de 244,94 gr de kif traités et 27 personnes arrêtées dont 10 personnes ont été écrouées en 2018, faisant part aussi de la saisie de 35 fusils de chasses et l’arrestation de 35 personnes à travers les différentes communes que compte la wilaya de Tissemsilt, en plus de 10 affaires de falsifications de documents de véhicules en cours d’enquête. Trois cent cinquante cinq (355) têtes de bétail volées, 20 affaires enregistrées dont 13 affaires traitées et 33 personnes impliquées dont 13 personnes ont été écrouées. Par ailleurs, les services de la gendarmerie nationale ont pu récupérer 101 têtes de bétails. Ils ont instruit 08 affaires relatives au vol de véhicules dont deux (02) motos. Par ailleurs, les services du darak El Watani de Tissemsilt ont restitué 04 véhicules et 02 motos à leur propriétaire, permettant la neutralisation de 06 malfaiteurs. Abordant le bilan proprement dit, il déclarera qu’en matière de délits et infractions divers, 229 105 individus ont fait l’objet d’examen de situation dans le cadre de 561 affaires traitées. Pour le lieutenant-colonel Imad Guerouah, commandant du groupement du Darak el Watani de la wilaya de Tissemsilt « la participation des citoyens est indispensable aux côtés de la gendarmerie nationale afin qu’ensemble des actions préventives soient entamées pour la sécurité des citoyens ». Les variations enregistrées ont leur explication selon les services concernés, qui ont acquis une expérience dans ce domaine. Cette régression de la délinquance, concrétisée sur le terrain, n’est pas venue fortuitement, soutient notre interlocuteur. Par ailleurs, la gendarmerie nationale de Tissemsilt a recensé à travers la wilaya de Tissemsilt, trois (3) points noirs au niveau de la RN 14, ayant enregistré le plus d’accidents de la circulation en 2019. Le Lieutenant-colonel Imad Guerouah, commandant du groupement de la gendarmerie nationale de la wilaya de Tissemsilt, a indiqué que ces points noirs se situaient entre Laâyoune et Youssoufia sur la RN 14. Ces points noirs constituent des virages dangereux. Comparativement à l’année 2018, les routes de Tissemsilt ont connu une baisse de 42,56%, soit 27 accidents en 2019 contre 47 accidents en 2018, selon le bilan annuel présenté lors d’un point de presse animé par le Lieutenant-colonel, Imad Guerouah, commandant du groupement de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Tissemsilt. On déplore 27 accidents, ayant provoqué 18 décès et 57 blessés durant l’année 2019. S’agissant de la sécurité routière, 6 520 délits et infractions ont été constatés pour un nombre de 23 058 d’amandes infligées. Signalons que 10 028 permis de conduire ont été retirés en 2019 contre 15 749 retraits de permis de conduire en 2018. Malgré les efforts fournis par les services de sécurité et le mouvement associatif, les routes continuent à faire encore de plus en plus de victimes dans la wilaya. Sur le registre sécuritaire, le commandant du groupement de la Gendarmerie nationale de Tissemsilt, le Lieutenant-colonel, Imad Guerouah fait observer dans son rapport annuel, un recul sensible des accidents de la route. Selon, l’analyse des services du groupement de la gendarmerie nationale, ces accidents sont dus à l’inattention des conducteurs, aux violations du code de la route, à l’excès de vitesse, à la conduite en état d’ivresse. A ce titre, un dispositif de redéploiement des patrouilles de la gendarmerie nationale, a été activé en plus du renforcement des barrages installés aux points à haut risque, souligne le commandant du groupement. Ce phénomène est essentiellement dû, selon le lieutenant-colonel Imad Guerouah, commandant du groupement de la gendarmerie nationale de la wilaya de Tissemsilt, au comportement dangereux du conducteur. « On peut intervenir sur le terrain et contrôler les points noirs, mais d’autres se forment ailleurs. Le point noir est dans la tête du conducteur », souligne notre interlocuteur, en ajoutant qu’« on doit travailler avec toutes les parties prenantes, à faire changer les mentalités et à responsabiliser le comportement du citoyen ». Donc, la prudence reste toujours le meilleur moyen pour minimiser en moins les conséquences graves et irréparables du spectre qui ôte la vie à des personnes et endeuille des familles entières. Les éléments du Darak El Watani de la wilaya de Tissemsilt intensifient leurs actions de contrôle et de vérification à travers des barrages dressés sur les axes routiers en vue de réduire ce phénomène qui ne cesse d’endeuiller des familles. Un net recul a été enregistré, par ailleurs au niveau de la sécurité routière. A cet effet, le premier responsable nous déclara que des mesures draconiennes ont été prises à l’encontre des conducteurs qui transgresseront le code de la route. Les services concernés ont mis, selon lui, les bouchées doubles en mobilisant à pleines temps tous les effectifs implantés à travers la wilaya de Tissemsilt et en mettant un plan d’action sécuritaire en exécution avec des moyens plus adéquats.

À propos M’HAMED B.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*