Accueil » Régions » Darak El Watani à Mostaganem : Une stratégie sécuritaire adaptée pour un bilan rassurant

Darak El Watani à Mostaganem : Une stratégie sécuritaire adaptée pour un bilan rassurant

Dans la matinée du jeudi 06 février 2020, le commandant du groupement territorial de la gendarmerie nationale le colonel, Benamara Daoud présente à la presse le bilan des activités de l’année 2019. Grâce à une organisation mise sur pied et des mesures visant à sécuriser les zones urbaines et suburbaines et les réseaux routiers, relevant de la circonscription territoriale de compétence, Eddarak El Watani, donne confiance aux citoyens. De prime à bord, la première analyse des chiffres présentés des activités de lutte contre la criminalité multiforme, présage de l’apaisement et de la quiétude au sein des populations même celles très retirées territorialement. Les officiers du groupement, chacun dans son domaine, ont exposé des bilans réconfortants pour la sécurité des personnes et des biens. En effet, le taux de criminalité, celui des délits et des infractions, révèle 1176 cas soit un taux majoré de 07,20% par rapport à 2018. Le taux de criminalité contre les personnes et les biens enregistre 800 cas avec une augmentation de 21,95% comparé à l’année précédente. Les assassinats et tentatives d’homicide a entraîné la détention de 03 individus, 128 affaires furent traitées dans le cadre de la criminalité organisée avec l’arrestation de 166 personnes dont 93 incarcérées et 73 mises en liberté pour des délits de possession de stupéfiants. En 2019, on enregistre 155 affaires avec 228 personnes arrêtées parmi lesquelles 99 sous les verrous et 129 mises en liberté toujours pour détention et commercialisation illégale de psychotropes avec un total de 9729 capsules. Dans l’action de prévention de la sécurité routière, pas moins de 9036 délits furent enregistrés, 5568 infractions au code de la route et 11179 retraits de permis de conduire, 21 immobilisations. Le bilan des accidents de la route a été de 39 avec 22 morts et 75 avec blessures corporelles. Après la présentation des bilans de l’année écoulée, les médias présents se sont intéressés à l’action sécuritaire de ce corps constitué et ont voulu connaître plus sur les moyens et les méthodes usités pour consolider la sécurité et réconforter les citoyens. Le Colonel Cdt du Groupement Territorial évoque les points forts des 26 brigades qui couvrent la sécurité du territoire. Il explique que l’action préventive, celle de l’investigation et la sensibilisation, sont les paramètres inconditionnels de la sécurité. Il affirme que grâce à une formation optimale et une modernisation des moyens, l’activité sécuritaire a beaucoup évolué au profit du bien-être de la société. L’implication des équipements et des outils de technologie dans l’accomplissement des missions du gendarme ont toujours mené aux objectifs assignés, dira-t-il. Le groupement a souvent organisé des journées portes ouvertes qui ont marqué son évolution à travers le temps. En plus, assurera le Colonel, Mostaganem est une wilaya exigeante en matière de sécurité car elle accueille un nombre considérable d’estivants et de véhicules et nos brigades s’y adaptent pour assurer la quiétude. Le groupement a souvent organisé des journées portes ouvertes qui ont marqué son évolution à travers le temps.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*