Accueil » Chronique » Point de Vue : Désarmés, face au mal silencieux

Point de Vue : Désarmés, face au mal silencieux

Le cancer continue à faire silencieusement des ravages. C’est l’un des grands maux des deux derniers siècles, apportés par la modernité…Après avoir poussé un grand ouf de soulagement, après la disparition des grandes épidémies d’antan, à savoir la peste en premier lieu, le morpion, le choléra, la tuberculose.. Nous nous sommes retrouvés dans la gueule du cancer, des maladies cardiovasculaires et du diabète, entre autres… Chaque période a ses propres maladies qui ne sont, en fait, que les conséquences logiques de l’aspect négatif d’un mode de vie bien défini. Comme la médecine d’antan était restée impuissante, devant les épidémies d’autrefois qui faisaient des ravages parmi les populations. Notre médecine actuelle, bien que très développée, reste toujours impuissante devant les maladies de la modernité et ce, en dépit des recherches assidues qui se pratiquent avec une grande abnégation … le mode de vie actuel, bien qu’il ait apporté beaucoup de facilités et de conforts à l’Homme moderne, il a également apporté dans sa valise beaucoup d’inconvénients. A savoir le stress et l’empressement…ces seuls deux maux sont derrière la plupart des maladies dites de la modernité… Donc, ce n’est pas l’Algérie seule qui n’a pas encore réussi à récolter la moisson de ses efforts consentis dans la lutte contre le cancer. C’est toute l’humanité qui est en butte à cette maladie faucheuse, toujours plus puissante que le cerveau humain, toujours plus puissante que les efforts investis dans les recherches scientifiques les plus élaborées jusqu‘à maintenant… Cela, de toute évidence, ne va pas nous décourager à continuer la lutte de façon intelligente et soutenue, armés d’un grand espoir, qu’un jour, le round sera remporté en plus par un KO, par les chercheurs scientifiques. Notre système de santé publique clopine. Il n’a pas non plus réussi son pari, de se faire hisser, vers les sommets qu’il s’est fixés. Cela nous incitent à dire qu’il faudrait d’abord, faire le nécessaire afin d’améliorer la qualité des services qui se prêtent au niveau des établissements hospitaliers, tous les paliers et toutes spécialités confondus. Hors ça, il faudrait en plus, et à titre préventif, améliorer la qualité de vie des gens, notamment la lutte contre le stress et les produits alimentaires cancérogènes…En Occident actuellement, là-bas les gens sont à cheval en vue de rendre ces mesures de préventions, une réalité quotidienne…Des associations scientifiques, des clubs sont créés à cet effet.. L’on a même fait recours aux techniques pratiquées en Extrême-Orient telles que le Yoga et d’autres procédés spirituels afin d’apporter à soi-même la tranquillité psychologique, nécessaire en ces temps marqués par le stress et l’empressement.

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*