Accueil » Chronique » Point de Vue : Mister Corona s’inviterait-il un jour, chez nous??

Point de Vue : Mister Corona s’inviterait-il un jour, chez nous??

Point de Vue : Mister Corona s’inviterait-il un jour,
chez nous??

Corona, ce virus invisible voire indétectable à l’œil nu, fouteur des psychoses parmi les populations du monde entier, contenue à faire des ravages, notamment en Chine, foyer initial de la pandémie et dans d’autres pays riverains. Ce qui nous intéresse dans cette affaire, apparemment devenue par la force des choses un point d’intérêt international, c’est ce que notre gouvernement aurait pris comme mesures de protection sanitaire, afin que notre pays reste à l’abri d’une contamination fatale … nous ne vivons pas, à vrai dire sur la planète Mars. Nous vivons avec une certaine interdépendance avec toute l’espèce humaine sur la Terre. Et, de là, nous sommes en butte à subir les effets du bien et du mal qui se produisent que ce soit, dans notre région de proximité ou bien ailleurs. Pour le moment, toutes les mesures ont été prises, en vue d’empêcher toute intrusion de ce mal en Algérie. Mais, ces mesures sont elles suffisantes ou bien suffisamment efficaces ?? Ce n’est pas pratique de répondre, de façon catégorique, à une telle interrogation. L’on va laisser le temps et les résultats conséquents pour en donner un avis définitif, là-dessus… Entre-temps, il faudra s’occuper de la communauté algérienne vivant en Chine. Le rapatriement des membres de cette communauté, vers le pays, est un devoir pour les autorités directement concernées par cette mission. J’aborde cette question, parce que je viens d’apprendre que des Algériens – je ne connais pas leur nombre exactement- qui ne sont pas toujours rapatriés vers leur pays, alors que nous avons appris que le président de la République avait donné, il y a quelques jours, l’ordre de s’occuper et dans les plus brefs délais, de notre communauté vivant en Chine. Il y a quelques années, il y avait les virus de la grippe aviaire, de la grippe porcine et d’autres qui faisaient parler d’eux. Donc, ce n’est pas une épidémie qui nous a pris de court. Le département de la santé en Algérie devrait, normalement être averti, vu l’expérience acquise, dans le domaine de la lutte préventive contre ce genre de cas. Mais, nous ne devrons pas faire trop confiance, puisque le secteur de la santé publique est lui aussi « contaminé » par les maux du relâchement et du manque du sérieux. C’est, d’ailleurs, à l’instar de ce qui se passe dans les autres secteurs économiques ou de services du pays… Cependant, ce n’est pas un aspect typique au secteur de la santé… le régime déchu et au cours d’une bonne vingtaine d’années, n’avait rien laissé à sa bonne place. Apparemment, aucune chose ne marchait comme il se doit …

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*