Accueil » Régions » Colloque sur la communication à Mostaganem : Zoom sur la problématique des fake news

Colloque sur la communication à Mostaganem : Zoom sur la problématique des fake news

La quête de l’information a toujours été un facteur déterminant de notre société. Toutefois, s’assurer de la véracité d’une information de nos jours relève presque du défi. Avec des sources d’information qui affluent par le biais des réseaux sociaux, du contenu variable selon ses sources, la question de l’authenticité devient de plus en plus problématique. C’est là que se pose la question des communément dénommées Fake News. C’est dans ce contexte du trouble et de l’étourderie que l’Association des professeurs chercheurs dans l’information et la communication de l’Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem, ont organisé, ce jeudi 23 janvier à l’hôtel Ezouhour des Sablettes, un colloque académique ayant pour thème  »Les fake news des réseaux sociaux ». A cet évènement ont assisté des journalistes, des cadres de l’éducation, du tourisme, des membres de la société civile ainsi que des étudiants du département de communication. Cette rencontre a été illustrée par des interventions académiques données par des professeurs chercheurs des université d’Alger, d’Oran, de Constantine et de Mostaganem notamment les professeurs Boumédiène Bouzid maître de conférences des sciences sociales de l’université d’Alger et Bentarmoul Abdelaziz maître de conférence de l’Université d’Oran, Mme Halima regued professeur à l’UMAB, le Dr Mohamed Merouani et le Dr Larbi Bouamama Secrétaire Général de l’Association des professeurs chercheurs. En cette matinée, les intervenants se sont focalisé sur l’importance du phénomène qui, par le truchement des réseaux sociaux s’est instauré dans le quotidien de tous les utilisateurs de ces canaux d’informations. Les interventions des conférenciers se sont axées sur les assises psychologiques et socioculturelles des individus qui propagent les fake news. D’autre part, les questionnements sur l’interaction des professionnels de l’information avec les fausses nouvelles ont occupé une partie du débat. Finalement, on s’est fixé sur les mécanismes de protection contre les fake news principal objectif de l’évènement. Tous s’accordent à dire que les fausses informations se diffusent plus vite que les vraies nouvelles ce qui porte, en général, préjudice au domaine de la communication. En faisant leur analyse sur l’impact des fausses informations, les interlocuteurs croient fermement que l’effet cascade est souvent d’un choc terrible. Cette ample liberté de poster de fausses informations échappe à tout contrôle ce qui engendre bien sûr un grand déséquilibre dans la communication elle-même.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*