Accueil » Actualité » Des nouveaux walis délégués pour Alger : Des changements mais pas de sanctions

Des nouveaux walis délégués pour Alger : Des changements mais pas de sanctions

Pour la daïra de Zeralda, on assiste réellement à un vrai ballet de va-et-vient des walis délégués sans que ceux-ci ne soient sanctionnés pour le retard de développement enregistré dans l’ouest d’Alger, plus précisément à Zeralda et à Staouali, deux pôles touristiques qui se meurent à cause de la lenteur dans l’achèvement des travaux qui tardent depuis bien longtemps. Depuis sa dernière installation au niveau de la daïra de Zeralda, à l’ouest d’Alger, il vient 08 mois après d’être évincé et remplacé par un autre wali délégué. Les walis délégués ont accusé un vrai retard dans l’accomplissement des travaux entre autres, la collectivité locale, l’éclairage mais surtout l’épineux dossier de logements qui crée la discorde et les perpétuelles échauffourées nées entre citoyens et responsables locaux. La ville de Zeralda, hier, un vrai fleuron de l’industrie touristique, se meurt ; à cela, s’ajoute le retard mis dans la finalisation des travaux du complexe touristique et les hôtels « Sable d’Or » et « Mazafran  » qui ont causé des mécontentements auprès de la population venue en force cracher son désarroi. Idem pour l’épineux dossier du logement qui stagne au niveau de la daïra de Zeralda alors que les frondeurs attendent des lustres pour avoir enfin droit à un toit décent. Pourquoi les différents walis délégués qui se sont succédé au niveau de cette daïra ont-ils poussé au pourrissement ? Le même constat est enregistré au niveau de la localité voisine qu’est la localité de Staouali dont le complexe de Sidi Fredj baigne dans le marasme à cause de l’arrêt et du retard des travaux de rénovation des infrastructures touristiques. La ville touristique de Staouali a perdu de son cachet touristique alors qu’elle drainait un flux important de visiteurs et de touristes. Ses trottoirs sont complètement défoncés et la vie nocturne évolue dans le vrai laxisme. Le nouveau wali d’Alger, après l’éviction de AEK Zoukh, a procédé, hier, au siège de la wilaya d’Alger à l’installation des nouveaux walis délégués de nombre de circonscriptions administratives de la capitale, les appelant à ne « ménager aucun effort pour servir le citoyen et réaliser les objectifs tracés en matière de développement local ». Pour le wali et s’exprimant lors de la cérémonie d’installation des walis délégués des circonscriptions administratives de Draria, Baraki, Hussein Dey, Sidi M’hamed, Chéraga, Zéralda et Sidi Abdellah, les changements survenus au niveau de ces postes interviennent dans le cadre de la politique de l’Etat visant à consacrer le principe de la continuité du développement du service public et confier les responsabilités à toute personne en mesure de poursuivre le travail jusque-là accompli et réaliser les objectifs tracés. Il les a ensuite interpellés à être à la hauteur des responsabilités et ne ménager aucun effort pour servir le citoyen, tout en veillant à assurer une présence sur le terrain. Pour rappel, Abdelkader Bensalah a procédé, la semaine dernière, à un mouvement partiel dans le corps des walis et walis délégués, conformément aux dispositions de l’article 92 de la Constitution après avoir mis fin entre autres aux fonctions du wali d’Oran et de M’sila qui étaient reconnus pour leur bon travail dont témoignent les citoyens. Ben Salah et dans cette opacité qui entoure la vie politico-économico-sociale du pays, a procédé à la nomination de Djamel Gasmia, wali délégué de la circonscription administrative de Chéraga, Youcef Bechlaoui, wali délégué de la circonscription administrative de Zéralda, Samir Nefla, wali délégué de la circonscription administrative de Dar El Beida, Fouzia Naama, wali délégué de la circonscription administrative de Sidi M’hamed, Cherif Boudour, wali délégué de la circonscription administrative de Baraki, Yazid Delfi, wali délégué de la circonscription administrative d’Hussein Dey, Amar El Gouassem, wali délégué de la circonscription administrative de Draria et Necib Nadjia, wali déléguée de la circonscription administrative de Sidi Abdallah.

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*