Infos
Accueil » Actualité » Plus de 9 millions élèves attendus : La Rentrée scolaire ce mercredi

Plus de 9 millions élèves attendus : La Rentrée scolaire ce mercredi

Comment la rentrée scolaire 2019-2020 va-t-elle impacter le budget de l’Etat et le système éducatif avec ses «dysfonctionnements» récurrents et ses programmes d’enseignement réaménagés en intermittence depuis 2003, notamment dans les cycles primaire et moyen ? Dans un contexte marqué par une surcharge du contenu des programmes et un volume hebdomadaire dépassant les 36 heures, à quels résultats aspireront les réformes mises en oeuvre progressivement depuis 16 années ? Si les contenus notionnels n’ont subi qu’un léger lifting, il n’en demeure pas moins que le changement perceptible et visible a eu lieu dans les «démarches». Une nouvelle fois, le casse-tête pédagogique et la surpopulation scolarisée risquent de peser de leur poids lors de la prochaine rentrée. Ce phénomène qui tient son origine de l’excédent démographique qui court depuis voilà 10 années de cela, remet indubitablement en cause la question des structures pédagogiques et des contenus de programmes. Sur une population algérienne de 43 millions d’habitants au 1er janvier 2019, selon l’ONS, (contre 42,3 millions en juillet 2018), plus de 9 millions d’élèves vont pouvoir rejoindre les bancs des classes à la prochaine rentrée. Cette donne, de taille, devrait donner matière à réfléchir au secteur malgré la baisse du volume des naissances qui a perdu un indice en 2019 comparativement à 2018. La question qui se pose en acuité est la suivante : Comment le budget de l’Etat va-t-il supporter l’ascension fulgurante de la population scolarisée, certes, fruit de la réforme du système éducatif, mais toutefois, dans une conjoncture économique marquée par une austérité financière ? Cela s’explique surtout par la nécessité de renforcer le transport scolaire et les établissements disponibles. Il est clair que le noeud ombilical du changement dans les démarches intervenues en majeure partie dans le premier cycle est sous-jacent aux tensions d’ordre stratégiques de positionnement politique. Quoi qu’il en soit, plus de 9 millions d’élèves rejoindront, mercredi 4 septembre, les bancs de l’école au titre de l’année scolaire 2019-2020. Ce seront en effet 9.110.000 élèves, dont 155.000 nouveaux retrouveront le chemin de l’école à travers le territoire national. Le secteur assure que toutes les conditions ont été réunies pour garantir une rentrée normale. Côté équipements pédagogiques, le ministre a fait état de la réception de 656 établissements éducatifs, dont 426 primaires, 137 collèges et 93 lycées, outre 161 autres prévus à la fin de l’année en cours. Concernant l’impact sur les postes d’une telle flambée du nombre d’élèves, ne risque pas de se poser si l’on en juge par les assurances du secteur malgré les appréhensions.
En effet, dans l’optique de garantir un meilleur encadrement, les nouveaux établissements seront renforcés par 8040 nouveaux postes budgétaires. Ces postes se répartissent comme suit: 1061 postes pédagogiques s’ajoutent aux 749.000 fonctionnaires au niveau des établissements éducatifs, qui s’élèvent à plus de 27.000. Les diplômés des Ecoles normales supérieures (ENS) seront recrutés, en vertu d’une autorisation accordée par le Premier ministre dans ce sens, a fait savoir le ministre. Le ministre a ajouté que son Département fera recours aux listes de réserve en vigueur. En matière de restauration scolaire, 94% des cantines seront ouvertes, en sus du renforcement du transport scolaire et de l’amélioration des conditions de prise en charge des élèves à travers l’acquisition ce 1000 nouveaux bus. Le gouvernement avait adopté un programme d’acquisition de 3500 bus et décidé l’activation des commissions de consultation pour le transport scolaire au niveau des wilayas ainsi que les commissions communales de santé, d’hygiène et de l’environnement. Les classes intégrées destinées aux personnes aux besoins spécifiques ont également été renforcées par 186 nouvelles classes, portant leur nombre global à 851 outre la modernisation et la numérisation de la gestion des écoles primaires et de la bourse scolaire. Lors de sa récente visite dans la wilaya de Tipasa, M. Belabed a affirmé l’impression, au titre de la rentrée scolaire 2019-2020, de 50 millions de manuels scolaires, tous cycles confondus, et de leur distribution aux établissements éducatifs, via les différents centres relevant de l’Office National des Publications Scolaires (ONPS), en plus d’un quota supplémentaire de 30 millions de livres, stocks de l’année dernière. Soulignant que la liste des manuels scolaires comprend 22 livres pour les cycles primaire et moyen, minutieusement préparés, notamment ceux de la langue arabe, de l’éducation religieuse et d’histoire, le ministre a fait savoir que l’ensemble de ces livres avaient été soumis aux parties compétentes, habilitées à analyser et à vérifier leur contenu, tel le Haut Conseil de la langue arabe (HCLA), et d’autres instances relevant des ministères des Affaires religieuses et des wakfs et des Moudjahidine. Il a indiqué, dans ce contexte, que les réserves émises concernant le livre d’histoire ont été prises en considération.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*