Infos
Accueil » Chronique » Pôle & Mic : La non communication!

Pôle & Mic : La non communication!

Vendredi, des manifestants ont scandé « Magharibiya, qanat chaab !», soit el magharibiya, la télé du peuple. Certains démocrates dans la manifestation ont été écœurés d’entendre de tels slogans. Mais il fallait s’attendre à de tels revirements du fait que les autres télévisions ne font que dans la démagogie et de la propagande nous rappelant les années de la pensée unique. Sans détours, des télévisions se sont montrées contre le Hirak et au service du pouvoir ou des pouvoirs. Elles sont allées jusqu’à dire des « mensonges » sur les étudiants. Elles n’invitent plus des figures du Hirak, les figures qui sont surtout pour la constituante ou autre. Elles invitent que les mêmes personnes qui ne font que « maquiller » l’information et en défendant les thèses du pouvoir et en s’attaquant au Hirak. Pire, les télévisions ne couvrent même pas le hirak. Et quand elles le font, elles ne montrent que des images laissant croire que le Hirak est « mort ». Le « peu » de crédit qu’avait l’«unique» l’a perdu avec l’affaire de Bouregâa. La presse écrite est en crise financière. Les journaux n’arrivent pas à «couvrir» les événements, à faire des entretiens et à analyser. Sans argent, les journaux ne peuvent rien faire. Déjà, des titres ont disparu. Depuis deux ans, les ministres nous « chantent » un programme de secours, de soutien et d’aide aux journaux. Sans communication, nous ne pouvons pas dialoguer ou faire de la politique. Les sociétés modernes communiquent où la presse est le socle de cette communication. La bonne gouvernance ne peut être pensée sans communication. Aujourd’hui, la mauvaise politique du secteur de la communication a « encouragé » l’intox dans les réseaux sociaux.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*