Infos
Accueil » Sport » C’est la crise au MCO Cherif El-Ouazzani-Belhadj : De nouveau, la guerre !

C’est la crise au MCO Cherif El-Ouazzani-Belhadj : De nouveau, la guerre !

Alors que la victoire dans le derby face à l’USM Bel-Abbès et cette si symbolique place de leader au classement général après seulement une journée de championnat devaient booster encore plus le Mouloudia d’Oran, voilà qu’une nouvelle crise interne éclate au grand jour, menaçant directement cette sérénité retrouvée.
Ahmed Belhadj n’est jamais trop loin. Et c’est lui qui a allumé cette première mèche qui risque de faire tout embraser au grand dam des supporters qui voyaient en ce succès dans le grand derby de l’ouest des prémices de renouveau et des raisons d’espérer une meilleure saison que les précédentes.
Or, après s’être remis en mode audible en affirmant ne pas être derrière la disparition du défibrillateur que la FAF avait octroyé au club la saison dernière, puis être la cause de la disparition des ballons dont la LFP avait fait don, voilà que l’ex-président Ahmed Belhadj dit Baba s’est, dimanche soir, directement mis en scène en prenant attache avec Si Tahar Cherif El-Ouazzani pour lui tenir un discours ordurier et carrément menaçant
« Cherif El-Ouazzani en a été choqué Baba l’a menacé en termes clairs Il l’a menacé physiquement et a même affirmé être capable de le chasser de l’équipe dont il serait encore le président d’après ses dires L’ex-président a usé d’un vocabulaire grossier et de bas étage. Se sentant menacé, Cherif El-Ouazzani a décidé de porter plainte, faisant porter tout malheur qui lui arriverait ainsi que sa famille proche à l’ex-président Baba » révélait, à ce propos, une source généralement bien informée.*
Un nouvel épisode de guerre déclarée qui risque fort de perturber l’actuel premier responsable du Mouloudia d’Oran d’autant plus que les actionnaires, dont Ahmed Belhadj dit Baba, fait partie refusent toujours de se réunir pour définir les contours financiers du contrat de l’entraineur en chef qu’est également Cherif El-Ouazzani.
Spectateurs bien malgré eux de ce nouveau chapitre de la guerre des clans , les supporters du club d’El-Hamri ne savent désormais guère comment agir, si ce n’est de tenter de mettre une nouvelle fois la pression sur le wali pour que le Mouloudia soit épargné à même de continuer à rêver d’une saison meilleure que les précédentes …

À propos Seïf-Eddine R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*