Accueil » Oran » La rentrée scolaire tombe au mauvais moment : L’achat des fournitures retardé à cause de l’Aïd

La rentrée scolaire tombe au mauvais moment : L’achat des fournitures retardé à cause de l’Aïd

Alors que la rentrée scolaire arrive à grand pas, l’opération des achats des fournitures scolaires et tout ce qui est relatif à l’instar des habits, des tabliers et des livres scolaires, démarre tout en douceur ! Une virée au très connu marché de M’Dina J’dida explique amplement mieux ce constat pour les vendeurs, inexpliqué et pour le consommateur, très logique.
Les ventes de produits de rentrée scolaire peinent à retrouver la vitesse de croisière, et ce, par rapport au même mois de l’année passée, à l’époque où les parents avaient presque terminé les achats. La tendance au recul des prix se confirme aussi cette année avec une baisse sur un grand nombre de fournitures. Il faut dire que la production locale a réussi à remplacer certains produits sauf que la restriction des importations risque de faire des mécontents en particulier pour les produits fabriqués à la faveur de la technologie de pointe. Il faut dire que le mois d’Août a fait exception à la règle avec la célébration de la fête religieuse de l’Aïd El Adha, ce qui a retardé l’implantation des produits de rentrée des classes au profit des rayons de la mayonnaise et des boissons. La tendance se confirme de jour en jour, cette année, malgré une arrivée, dès le début de ce mois en cours, des fournitures et cahiers dans les rayons, dans les grandes surfaces. Ainsi, le chiffre d’affaires du rayon papeterie (cahiers, classeurs, accessoires, adhésifs et colles) risque de connaître une grande désillusion avec une nette régression par rapport au même mois de l’année 2018, avec à la clé d’éventuelles pertes. « Nous avons passé l’Aïd donc il faut attendre à ce que les caisses soient renflouées pour s’attaquer aux fournitures scolaires », affirme un père de famille qui est passé sans trop regarder sur la marchandise exposée. Ce dernier affirme qu’il ne va pas faire de folies cette fois et dira qu’il se contentera d’acheter les produits localement fabriqués. Concernant les prix, un jeune vendeur rassure que les étiquettes sont plutôt orientées vers la baisse avec un nouveau repli des prix. Ce recul moyen, constaté sur plus d’un nombre important de références vendues l’année précédente est plus marqué en papier et accessoires. Si la tendance durant ce début de mois en cours ne reflète pas forcément l’activité globale du secteur des fournitures scolaires, les professionnels s’attendent, comme l’an dernier, à une concentration des ventes sur les toutes dernières semaines d’août et le début de septembre. Enfin, et quoi qu’il en soit, les familles au faible revenu risquent d’emprunter la voie du crédit pour réaliser les vœux de leurs progénitures tellement exigeantes.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*