Accueil » Régions » SNTF Mostaganem : Le train a cessé de siffler

SNTF Mostaganem : Le train a cessé de siffler

Il y a de ça quatre années, un wali a vu que pour consolider la stratégie du développement local, il fallait faire reprendre l’activité du train. Un train de voyageurs activant sur la ligne Mostaganem-Mohammadia (wilaya de Mascara) et d’autres de marchandises qui servaient de relais à l’activité portuaire. Mais pour des raisons de gestion aléatoire de la Société Algérienne des Chemins de Fer, on stoppe sec l’activité ferroviaire à Mostaganem et on s’occupe à gérer des polémiques interminables. On avait, à cette époque, tué toute une activité économique qu’on ne pouvait même pas évaluer faute de mécanismes d’évaluation. Déplacer la gare ailleurs, faire des études inutiles, alimenter les ragots, se jeter les responsabilités, statuer sur la non priorité, tout cela remplaçait les bonnes décisions. Personne, à l’époque ne pouvait prendre la bonne décision et pour beaucoup, abandonner le chemin de fer à Mostaganem, paraissait être la meilleure. Faut-il souligner que plus d’un quart de siècle, le patrimoine des chemins de fer dépérissait au vu et au su de tout le monde. Des voies, des tracés et des espaces de la voie ferrée ont été assujettis au béton de la construction à travers des POS mal faits. La problématique de la gare des chemins de fer revenait à chaque fois où il y avait un projet de rénovation du plan de transport et de circulation. Les dernières années, on a plutôt plaidé pour préserver la gare au centre ville comme station modale car pour beaucoup toutes les villes ont leur gare de chemin de fer au centre… Un autre débat pour peu de choses. Tous les yeux étaient braqués sur le fameux boulevard des 25 mètres et beaucoup ont tenté, à l’époque d’avaliser le projet mais la polémique en a statué autrement même sans le soutien des réseaux sociaux car ils n’existaient pas encore. Les locaux de l’ancienne gare s’étaient subtilisés pour un siège des services d’hygiène de la commune. Le train s’est arrêté mais la machine du développement local s’est mise en branle sans la SNTF. Le patrimoine de l’entreprise négligé, même abandonné, et les responsables de l’époque  »inféconds ». Ce qui restait des voies ferrées servait juste pour circonscrire l’histoire et raviver les mémoires. Pour enfin dire, qu’à Mostaganem il y avait une activité ferroviaire. Il faut ajouter qu’à Mostaganem on a pris l’habitude sans train et le projet du tramway est venu l’occulter. Tout le monde se souvient des projets de la SNTFA, relier Relizane à Mostaganem, Mostaganem à El Mouhguen (Oran), mais gelés. Des projets gelés même si les études ont été faites mais le retard dans la gestion s’est fait rattrapé par la décision centrale du gel généralisé des programmes inscrits. Aujourd’hui et malgré la tentative de la reprise de l’activité ferroviaire, le train a cessé de siffler à Mostaganem.

À propos Charef Kassous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*