Infos
Accueil » Oran » Pour des affaires de corruption : Des arrestations en cascade à Oran

Pour des affaires de corruption : Des arrestations en cascade à Oran

Apparemment, il s’agit d’une année 2019, a priori, «riche» en rebondissements dans le cadre des enquêtes sur les affaires de dilapidation et de corruption à Oran. La Justice est décidée plus que jamais à lever le voile sur les affaires touchant aussi bien le fléau de la corruption que le foncier de la wilaya. Une nouvelle fois, la nouvelle est tombée chez l’opinion locale tel un couperet. Une vague d’arrestations est survenue dans la capitale de l’ouest à la fin de la semaine dernière. Selon des informations rapportées par la chaîne Ennahar Tv, deux arrestations ont touché un ex-chef de sûreté d’Oran et un ex-maire de la commune d’Es Sénia. Le média télévisé privé Ennahar parle de l’arrestation jeudi 15 août d’un ex-chef de sûreté d’Oran et de l’ex-maire d’Es Sénia. C’est à la suite d’une instruction déclenchée contre un directeur de wilaya de l’agence foncière que ces deux interpellations par les services de sécurité ont eu lieu, souligne Ennahar Tv. Aussi, plusieurs hommes d’affaires proches d’un parti politique, un élu RND, ainsi qu’un commissaire auraient, semble-t-il été arrêtés dans le cadre de la même affaire. Toutes ces affaires sont liées à l’affaire du directeur de l’agence foncière de la wilaya, Mohamed Mebarki, arrêté lui aussi alors qu’il tentait d’embarquer par voie maritime, rapporte, pour sa part la chaîne télévisée Khabar. Les enquêtes sur ces affaires de détournement, si elles apportaient de nouveaux éléments, pourraient ennuyer et compliquer davantage la situation de l’ex-ministre des Transports et des Travaux Publics, Zaalane Abdelgahni, «impliqué lui aussi dans l’affaire du directeur de l’agence foncière de la wilaya d’Oran», ajoute la chaîne Ennahar Tv. Durant les premiers mois de l’année 2019, rappelons-le, le maire d’El Kerma et un proche à Ali Haddad, l’homme d’affaires et ex-patron du FCE, ont été arrêtés pour détournements et passation de marchés contraires à la réglementation, dans le cadre d’une enquête déclenchée par le juge instructeur du tribunal d’Arzew. Avant eux, un ex-maire de Bir El Djir ainsi que plusieurs élus de cette commune avaient été arrêtés et entendus pour mauvaise gestion et dilapidation. On croit savoir par ailleurs, selon certaines informations que des cadres locaux se seraient vus retirer leurs passeports dernièrement et seraient par-là même empêchés de quitter le territoire national sauf que nos sources n’ont pas été en mesure d’en révéler les vrais motifs. Ce qui est cependant certain est que la chaîne Ennahar a évoqué l’arrestation par les services de sécurité, jeudi 15 août, d’un ex-chef de Sûreté de la wilaya d’Oran et de l’ex-maire d’Es-Sénia. La chaîne Ennahar Tv précise que ces interpellations auraient eu lieu à la suite d’une instruction déclenchée contre le directeur de wilaya du foncier, Mohamed Mebarki qui a révélé ces deux arrestations. Mohamed Mebarki, impliqué dans des affaires de corruption et de dilapidation du foncier à la daïra de Bir El Djir, aurait été interpellé, mercredi dernier, pour être auditionné par les services de sécurité de la wilaya d’Oran. A noter que les investigations de longue haleine de la Brigade économique auraient abouti à la découverte d’un patrimoine immobilier de plus de 100 milliards de centimes, détenu par un ex-chef de Sûreté. Il y a quelques mois, des élus avaient été relevés de leur fonction dont certains ont été arrêtés dans le cadre de vastes enquêtes sur des affaires de mauvaise gestion et de corruption.

À propos B.H.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*