Accueil » Régions » Manque de transport scolaire : Les citoyens de Bouira protestent

Manque de transport scolaire : Les citoyens de Bouira protestent

Le manque et l’absence de moyens de transport et de ramassage scolaire sont un problème récurrent et qui revient à chaque rentrée scolaire au-devant des préoccupations des citoyens, notamment des pères de familles habitant des régions rurales et les contrées lointaines. Malgré tous les efforts déployés et consentis par les pouvoirs publics pour assurer une bonne scolarité aux étudiants et aux élèves des zones éloignées, le transport scolaire demeure et reste un véritable obstacle qui affecte et perturbe considérablement chaque année l’avenir de beaucoup d’élèves.
En effet, ce matin, les habitants du village Chaabet Brahim rattaché administrativement à la commune de Thaghzout est situé à quelques 12 Kilomètres au cardinal Est du chef-lieu de la wilaya de Bouira, ont observé un Sit-in de protestation pour attirer l’attention des responsables pour trouver une solution à ce problème, en demandant à la tutelle de mettre à la disposition des élèves des bus pour ramassage scolaire. Un père de famille rencontré sur les lieux de la protestation a déclaré: «Jusqu’à quand nos enfants continueront à faire des kilomètres à pied pour rejoindre les bancs de l’école, surtout comme chacun le sait, c’est l’hiver qui approche…», «un autre manifestant a déclaré tout de go: «C’est une situation qui doit absolument être prise en charge et en urgence car nos enfants affrontent plusieurs dangers en plus de l’éreintant et long trajet, les affres du froid, nos enfant font face et affrontent aussi et sont sous les menaces des Kidnappings, viols, les malades mentaux et les attaques d’animaux sauvages, en l’occurrence, renards, chacals, sangliers et les chiens errants, ajouté à tous ces désagréments, selon toujours notre interlocuteur, le problème s’amplifie en hiver, puisque les routes et les chemins dont l’état laisse à désirer, se dégradent davantage lors des chutes de pluies et les sentiers empruntés par les écoliers pour gagner quelques minutes, sont le plus souvent obstrués par la boue, d’ailleurs, malheureusement, ces conditions jugées critiques par les habitats ont poussé et obligé plusieurs parents d’élèves à priver leurs filles de l’école ; on ne fait pas ça de gaieté de cœur pour priver nos enfants de l’école mais pour les protéger des dangers, imaginez une fille de 14ans qui fait une dizaine de Kilomètres à pieds quotidiennement, d’abord n’as pas les capacités physiques et plus elle arrive à pieds à la maison à la tombée de la nuit, c’est dangereux…, alors, nous, parents, nous interpellons les autorités à leur tête le wali pour intervenir et trouver la solution adéquate, donc de mettre des bus afin que nos enfants puissent se déplacer dans de bonnes conditions et de poursuivre leur cursus scolaire convenablement, car c’est un droit des plus légitimes et pourquoi donc briser l’avenir de ces personnes innocentes!»

À propos TAIB HOCINE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*