Accueil » Oran » Aïd El Adha 2019 : L’Aïd de toutes les pénuries

Aïd El Adha 2019 : L’Aïd de toutes les pénuries

Oran était plongée dans une atmosphère de calme et de quiétude pendant les deux jours de l’Aïd El Adha, mais hélas comme chaque année,le scénario des pénuries et du problème de transport était de retour,malgré les appels des différents secteurs: ministère du Commerce, l’Union des commerçants, les directions du commerce à travers les wilayas. Concernant le transport à part le tramway et l’ETO qui étaient au rendez-vous, quelques bus se comptaient sur les doigts du privé. L’ETO a mis un plan spécial pour assurer le transport public au niveau de toute la wilaya d’Oran. Ce plan en question a permis aux citoyens de se déplacer aisément vers les différentes destinations. Le tramway était assuré normalement d’autant plus que tous les moyens humains et matériels ont été mobilisés. Seule fausse note, les commerces qui, par nature ou par vocation, ont coutume d’imprimer aux ruelles et boulevards une réconfortante fébrilité et une intense activité économique, se sont illustrés par leur absence.
La majorité des commerçants avait baissé rideaux au grand dam des citoyens,les boulangeries se sont défaussées en dépit des mises en garde des pouvoirs publics, les commerces d’alimentation ont fait de même, foulant aux pieds la réglementation consistant à assurer une permanence durant les jours de l’Aïd. Pénurie de pain: c’est devenu une habitude pour les boulangers que de faire l’impasse sur les premiers jours de l’Aïd car il fallait se lever tôt le matin pour trouver une baguette de pain, mais en cette période de l’Aïd, tous les moyens sont bons pour gagner beaucoup d’argent où le commerce du pain devient en cette fête religieuse l’un des créneaux les plus florissants. Certaines boulangeries vendent leurs pains aux vendeurs ambulants qui les écoulent au triple sinon au quadruple devant les marchés et les places publiques. Au niveau de la Bastille, la baguette a été vendue à 40 DA, mais l’anomalie constatée était que le pain se préparait derrière des rideaux baissés pour ensuite être vendu aux vendeurs ambulants.

À propos Chaibi Y.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*