Accueil » Sport » Bien qu’il soit encore sous contrat avec le MCO : Boudebouda signe au CSC !

Bien qu’il soit encore sous contrat avec le MCO : Boudebouda signe au CSC !

Ne figurant pas dans les plans de Si Tahar Cherif El-Ouazzani pour la nouvelle saison dont les trois coups tonneront dans le ciel national dans moins de dix jours, Brahim Boudebouda a rebondi du côté de Constantine où il s’est engagé en faveur du Chabab local pour les deux prochains exercices.
Jusque-là, rien d’anormal pour un joueur international à la réputation bien établie. Or, le hic est que Boudebouda est encore lié par contrat au Mouloudia d’Oran vu que son engagement court jusqu’à l’été 2020.
« Boudebouda n’a pas récupéré sa lettre de libération. Il est encore sous contrat avec le MCO. Il n’est pas venu pour résilier son contrat et n’a rien récupéré auprès de la chambre de résolutions des litiges. Comment a-t-il fait pour signer ? Au club, on n’en a aucune idée » commentait, d’ailleurs, à ce sujet un membre de la direction du club d’El-Hamri.
Des informations persistantes avaient, pourtant, circulé dans l’entourage direct du Mouloudia avant l’engagement de Boualem Masmoudi, faisant allusion à un probable repêchage de l’ancien numéro 6 des Rouge et Blanc en raison de ses qualités mais aussi de son sérieux.
Elément le plus titré de l’effectif oranais de la saison écoulée avec, entre autres, trois championnats (2010 avec le MCA, 2014 et 2016 avec l’USMA) et une coupe d’Algérie avec l’USMA (2013), Boudebouda avait, d’ailleurs, parfaitement tenu son rôle de cadre expérimenté du vestiaire mouloudéen, contribuant grandement à un maintien parmi l’élite assuré dans la difficulté.
Le polyvalent défenseur qui avait joué une saison en France, au Mans pour être plus précis, avait également, marqué quatre buts importants qui ont pesé bien lourd lors du décompte final.
Conscients que Brahim Boudebouda ne pourra pas être qualifié dans les rangs de sa nouvelle équipe, le Chabab de Constantine, sans avoir au préalable résilié son contrat, les dirigeants oranais comptent bien tirer profit de cette situation en réclamant une indemnité de départ qui pourrait leur être bien utile en cette période pré-compétitive.

À propos Seïf-Eddine R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*