Accueil » Chronique » Point de Vue : Nos hommes pompiers Un grand hommage !!

Point de Vue : Nos hommes pompiers Un grand hommage !!

Nous saisissons cette occasion et cet espace réduit afin d’exprimer plein de révérences à l’égard de nos hommes pompiers, notamment dans ces moments d’été où ils sont, constamment, mobilisés. La période des incendies en série, qui se déclenchent imprévisiblement et sporadiquement, ça et là. C’est aussi la période des hommes du feu -firemens- comme disaient les anglais. Les sapeurs-pompiers sont, notamment, là où le danger se fait voir et menace la vie des citoyens. Les incendies domestiques, les constructions délabrées, les explosions de gaz, les inondations, les séismes et toutes sortes de danger mettant la vie des gens en péril …tout en passant par le SAMU et les secours apportés aux gens en détresse, paraissant – peut-être !- pour certains comme des trucs anodins ou insignifiants.. je souhaiterai bien que les pouvoirs publics ne feignent pas oublier de récompenser ces braves gens, que ce soit pécuniairement ou bien moralement, avec des actes de reconnaissance envers les nobles tâches accomplies avec abnégation et parfois avec sacrifices.. Combien sont-ils ces éléments de la Protection civile qui sont  » tombés au champs d’honneur « , en pleine mission, pis encore en pleine jeunesse, en vue de sauver d’autres âmes, laissant, derrière eux, femmes et enfants. Chaque fois qu’un incendie se déclenche en cette période caniculaire des grandes chaleurs, l’on pense à cette institution qui n’a jamais failli à ses devoirs envers sa patrie et notamment envers ses concitoyens…l’histoire retiendra la bravoure et le dévouement avec lesquelles le jeune sapeur- pompiers, Abdelkader Sahnoun, avait réussi début juin passé, au quartier Tahtaha, à sauver deux femmes d’un imminent péril, lorsqu’elles étaient dangereusement coincées dans un immeuble menacé par le feu d’un incendie voisin. Hélas, l’espace ne me convient guère, afin de relater toutes les histoires de bravoure et de sacrifices tracés par les éléments de la protection civile algérienne. Profitant de cette chronique, j’exprime mes profonds et sincères souhaits à l’égard des pouvoirs publics et des hauts responsables de cette grande et honorable institution républicaine, afin que l’on s’occupe des aspects moraux et psychologiques de nos jeunes gens ayant préféré ce noble et périlleux métier, pour servir leur pays et se faire un avenir professionnel. Je n’apprend rien à quiconque en prétendant que les bonnes conditions de travail, encouragent le jeune élément à donner plus, à être plus dévoué dans ses tâches et ses missions, alors que les mauvaises conditions en donnent, malheureusement, les résultats contraires.

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*