Infos
Accueil » Régions » Tissemsilt : Qui est derrière la marginalisation des directeurs et gestionnaires de CVL

Tissemsilt : Qui est derrière la marginalisation des directeurs et gestionnaires de CVL

Des directeurs et gestionnaire de CVL de la wilaya de Tissemsilt ont été pénalisés et marginalisés depuis plusieurs années et mis à l’écart par l’ANALJ, pour ne pas encadrer un centre de vacances. Ces encadreurs de CVL protestent contre cette marginalisation, d’après la pétition, dont une copie a été remise à notre bureau. “Alors qu’au niveau de l’ANALJ qui n’applique pas les instructions du ministre de la Jeunesse et des sports et du secrétaire général du MJS, celui-ci leur a recommandé les services de l’ANALJ de prendre en charge les directeurs et gestionnaire de CVL de la wilaya de Tissemsilt, car cette wilaya se trouve sur les hauts plateaux. Par ailleurs, le wali de Tissemsilt, M.Salah El Affani, a intervenu auprès du MJS et de l’ANALJ, mais l’intervention du wali et les instructions du MJS sont restées sans écho. La wilaya de Tissemsilt ne dispose pas d’organisateurs de colonies de vacances sauf l’ANALJ. Même cette agence étatique, sous la tutelle du MJS. A titre indicatif, la wilaya de Tissemsilt compte des directeurs diplômés de CVL, gestionnaire ainsi que des animateurs et animatrices titulaires de visa d’encadrement au compte de la saison estivale 2019 qui sont chaque été en chômage volontaire, qui ne sont pas pris en charge par tel ou tel organisme, de l’avis de nos interlocuteurs (Directeurs CVL, Gestionnaires et Animateurs CVL). La wilaya de Tissemsilt ne dispose pas d’organisme pour organiser des CVL pour enfants. Alors que la désignation des directeurs des CVL par le biais des «Maârifa et Lektef», d’après ce qui se dit et se raconte, au niveau de certains centres de vacance. Pour rappel, lors de la visite de travail et d’inspection de l’ex-ministre de la Jeunesse et des sports, M.El Hadi Ould Ali dans la wilaya de Tissemsilt en février 2017, un correspondant de presse a soulevé le scandale financier de 600 milliards de centimes qu’il y a eu durant la saison estivale en 2015 et même la presse nationale a médiatisé ce scandale financier. Par ailleurs, cette affaire a fait couler beaucoup d’encre dans la presse nationale au mois d’Avril 2016. D’après nos sources, certains fonctionnaires à l’ANALJ n’ont pas trouvé mieux que de pénaliser, marginaliser et mettre à l’écart les directeurs et gestionnaires de CVL de la wilaya de Tissemsilt parce que le correspondant de presse de Tissemsilt a soulevé ce problème du scandale financier durant la saison estivale 2015. Les directeurs des CVL, gestionnaires et animateurs de la wilaya de Tissemsilt n’ont peut-être pas de chance, ces encadreurs ou c’est possible qu’ils ne connaissent pas les combines. Devant cette situation, les directeurs de CVL, gestionnaires et animateurs de la wilaya de Tissemsilt restent surpris. Notre journal a essayé de se rapprocher du Directeur Général de l’ANALJ, nouvellement installé dans ses nouvelles fonctions. Pour des informations concernant la marginalisation des directeurs et gestionnaires de CVL pour encadrer un CVLJ, la secrétaire du DG, nous répond d’une manière propre «Vous voulez voir le directeur ? C’est à quel sujet ? Je vais voir s’il est là. Ah, désolé, il est en réunion de travail» ou bien encore : «Il est en mission», mais ce nouveau DG était injoignable. Nous n’avons malheureusement pas pu joindre les personnes habilitées à nous donner l’information. Les directeurs, gestionnaires et animateurs lancent un appel au ministre de la Jeunesse et des Sports pour mettre fin à la marginalisation et le passe-droit. Il se pourrait que ce soit-là une sérieuse solution pour lutter contre le piston, le favoritisme, le populisme, le régionalisme, etc… «Il est temps que le ministre de la Jeunesse et des sports découvre tous les dépassements et les passe-droits au niveau de l’ANALJ par certains fonctionnaires».

À propos M’HAMED B.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*