Accueil » Actualité » Après son limogeage par le chef de l’Etat : Le général Belkecir bientôt devant la justice?

Après son limogeage par le chef de l’Etat : Le général Belkecir bientôt devant la justice?

Après son limogeage par le chef de l’État, Abdelkader Bensalah, le général Ghali Belkecir, ex-patron de la gendarmerie nationale, comparaîtra, incessamment, devant le juge d’instruction près du tribunal de Cheraga pour corruption, selon une source concordante. Me Amzert que nous avons contacté, hier, compte saisir le procureur de la République de Cheraga pour dépôt de plainte contre ce général qui serait derrière l’incendie qui a touché la famille de son client. Le général Belkecir et son épouse, Mme Fatiha Boukhers, présidente de la Cour de Tipaza, limogée elle aussi, seraient tous les deux impliqués dans des affaires de corruption depuis qu’ils étaient à leurs débuts dans la ville de Maghnia, à Tlemcen, avant d’être sous les feux de la rampe. Le général Ghali Belkecir était nommé en juillet 2018 par l’ex-président Abdelaziz Bouteflika à la tête de la Gendarmerie nationale, en remplacement du général major Menad Nouba, après son passage en tant que commandant du groupement de la GN d’Alger, puis au commandement régional de Blida. Bien avant, il avait occupé le poste de chef d’État-major du commandement de la gendarmerie nationale en 2017. Rien n’a filtré sur ce limogeage annoncé uniquement par la télévision publique mais notre source révèle qu’il serait impliqué avec son épouse dans des affaires de corruption avec la complicité de l’ex-Garde des sceaux. L’avocat du premier responsable du site électronique «Algériepart plus» nous met dans la confidence concernant la relation directe qui existe entre l’ex-général limogé et l’affaire dite de l’incendie du véhicule de la famille de son client, Abdou Semmar, qui risque d’éclater dans les jours qui viennent pour l’identification des auteurs et les mettre hors d’état de nuire. Les auteurs de ce sinistre, selon notre interlocuteur, n’avaient pas agi en solo. Signalons à cet effet que Me Amzert compte interpeller le procureur de la République près du tribunal de Cheraga pour l’ouverture d’une enquête sur le commanditaire de cet incendie. Le site électronique «Algeriepart» rapporte toujours, concernant l’ex-général, que celui-ci a utilisé « ses ruses pour fausser l’enquête sur les implications des oligarques dans les affaires de corruption ». Toutefois, on croit savoir que l’enquête qu’a ordonnée la Cour suprême à l’office de lutte contre la corruption concernant l’ex-Garde des sceaux aurait un lien direct avec l’ex-général de la GN sous contrôle sécuritaire par la police de la direction de la gendarmerie nationale. Affaire à suivre…

À propos Nadira FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*