Accueil » Oran » Marché de gros d’El Kerma : 07 nouvelles chambres froides pour éviter le gaspillage

Marché de gros d’El Kerma : 07 nouvelles chambres froides pour éviter le gaspillage

Le marché de gros d’El Kerma va connaître le lancement d’un important projet intégré. Il s’agit de la mise en service de 07 nouvelles chambres froides d’une capacité de 250 mètres cubes pour chaque unité, a-t-on appris de sources fiables au sein de la direction de cette infrastructure qui s’étend sur une superficie lui permettant d’exploiter l’espace non occupé. Ce projet vise la réorganisation de la commercialisation des produits du terroir en particulier les fruits. Le programme, d’un investissement global de 10 milliards de cts, est axé principalement sur la construction de chambres froides à l’intérieur de cette enceinte. Ces nouvelles infrastructures de refroidissement va permettre une meilleure gestion de la production nationale et par-là même évitera la perte de milliers de tonnes de fruits et légumes. Dans le même contexte, nous avons appris que la direction travaille d’arrache-pied pour finaliser le lancement d’un autre projet consistant à réaliser une unité de transformation de fruits en confiture. Pour rappel, le marché de gros des fruits et légumes d’El Kerma, dispose de 20 chambres froides, toutes en service mais n’arrivant pas à satisfaire la demande actuelle, en raison de surplus de la production. En effet, pour le seul mois de juillet, les services de ce marché de gros ont ramassé quotidiennement 15 tonnes de déchets dont 10 tonnes sont transformées en engrais naturels. En fait, il n’y avait pas longtemps, les légumes moches étaient commercialisés. Actuellement, les grossistes rejettent de 20 à 50% de leurs marchandises. «Je dois rejeter au moins 20% de ma marchandise. Je n’ai jamais compté combien je perds en vente sur les marchés, mais c’est certainement des centaines de milliers de dinars», confirme un vendeur. Cette nouvelle démarche visera à minimiser les pertes des grossistes et permettra, du coup, de trouver les différents produits même en dehors de la période de récolte, affirme un responsable.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*