Infos
Accueil » Chronique » Point de Vue : Ce panel s’appellerait-il de la dernière chance?

Point de Vue : Ce panel s’appellerait-il de la dernière chance?

Voilà, après une lutte acharnée et un processus de protestations qui a coûté au pays beaucoup de temps et encore beaucoup d’énergie, l’on revient au bon sens et au droit chemin, en constituant un comité, voire un panel, tel qu’il est appelé par ses organisateurs…. Ce panel aura comme mission principale, l’engagement d’un dialogue entre les Algériens : Hirak, opposition, gouvernement, régime et toute la compote constituant le paysage politique national … Le panel – et cette remarque est à mon avis très importante- est composé, à l’exception de Karim Younes, de personnalités académiques, plus au moins, inconnues chez la plupart des citoyens. C’est-à-dire, que l’on fait plus recours au « recyclage » des entités désuètes par le temps et les scandales… C’est bien ?! Ce n’est pas bien!? ..Je ne saurai me prononcer sur une telle initiative…c’est trop prématuré de se faire une position là-dessus…il faut laisser le temps faire ses effets et puis on verra …S’il s’agirait d’une initiative sincère et honnête, dont le but n’est autre que d’apporter la solution juste et durable, afin de sauver le pays d’une crise qui commençait déjà à, sérieusement, l’agoniser. Ou bien, s’agirait-il d‘une manœuvre politicienne, comme d’autres d’ailleurs, menée machiavéliquement par un pouvoir en désarroi, qui cherchait, coûte que coûte ,depuis des mois à se tirer du gouffre… ??
De toute façon, il n’y a pas d’autres solutions, pour une crise aussi grave aux conséquences aléatoires… voire fatales pour la sécurité et la stabilité du pays. Ne croyez pas, surtout, que le Hirak irait, facilement et naïvement, baisser les bras. Le panel n’est, finalement, qu’un pas, un premier pas, menant, avec cent autres pas, vers la solution ou les solutions … Dans la politique, il n’y a pas, de coups de prestidigitation, en vue de créer les changements adéquats, dans un laps de temps.. Tout changement doit s’arracher péniblement. C’est la règle …c’est l’histoire de l’espèce humaine au cours de son existence sur la terre…D’ailleurs, il n’y avait jamais eu d’exception à cette règle. Ceux qui croient, candidement, qu’ils vont goûter les fruits du soulèvement du 22 février passé en 2020 ou même en 21, se trompent et se trempent dans un bain de fausses croyances, manquant de sagesse et de perspicacité… nous travaillons à vrai dire, surtout, pour nos générations montantes…tout serait, néanmoins facile à changer, ou à s’adapter aux changements, excepté les mentalités, les mauvais plis et les mauvaises habitudes…wait and see , aimaient dire, sagement , les anglo-saxons..

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*