Accueil » Chronique » Pôle & Mic : Un «pas» vers le dialogue!

Pôle & Mic : Un «pas» vers le dialogue!

Le dialogue est une nécessité et il est nécessaire pour une sortie de crise. Le groupe des «six» a été reçu par Bensalah. Les six ont, très vite, indiqué qu’ils ne sont ni les porteurs de parole, ni les représentant du Hirak. Cela veut dire que le dialogue devrait être entamé avec l’esprit du Hirak. Les six ne sont ni des militants actifs, ni des «grosses pointures». Ils n’ont pas été actifs sur le terrain contre le quatrième et cinquième mandat de Bouteflika. Déjà, certains les rejettent. Et c’est «normal», car la méfiance politique est de mise dans l’exercice politique et notre tradition politique. Raison pour laquelle, les «six» sont très prudents comme d’ailleurs la classe politique et le Hirak. En effet, les «six» ont demandé et exigé l’apaisement avec la libération des détenus d’opinion politique, la levée des entraves de manifester à Alger ou ailleurs et l’ouverture de l’espace médiatique à l’opposition. Chose que Bensalah a, très vite, réagi en invitant la justice de libérer les détenus et d’alléger le système de sécurité pour Alger et ailleurs. Le pouvoir est au pied du mur, il veut «réussir» cette démarche. Déjà, on laisse entendre que prochainement le gouvernement de Bédoui sera remplacé par un gouvernement d’union nationale formé de personnalités. Entre-temps, le Hirak comme la classe politique ou la société civile attendent des «gestes». Il est clair et normal que le dialogue divisera la classe politique pour la simple raison que le pouvoir a fixé l’objectif à savoir des présidentielles alors que le problème est plus profond. Peut-être que le pouvoir sera obligé de faire des concessions sur le contenu du dialogue. L’alternative démocratique a déjà établi sa feuille de route et l’a rendue publique. L’autre «opposition» semble agir pour des présidentielles mais avec des garanties tout en exigeant l’ouverture de l’espace politico-médiatique. Mais le Hirak veut la rupture avec le système. Les «six» ont du pain sur la planche. Mais tout évolue et évoluera!

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*