Infos
Accueil » Régions » Bilan de la direction des services agricoles de Bouira : 27 hectares de blé partis en fumée

Bilan de la direction des services agricoles de Bouira : 27 hectares de blé partis en fumée

Dans un bilan chiffré rendu public par les services de la direction de l’agriculture de la wilaya de Bouira, les feux qui ont pris leur départ depuis le commencement du mois de juillet jusqu’au 22 du même mois ont réduit en cendre pas moins de 27 hectares de différentes récoltes céréalières soit : 24,25 hectares de blé dur, 2,5 hectares de blé tendre et la moitié d’un hectare d’orge. Parmi les régions les plus touchées et affectées par ces incendies des récoltes céréalières, les services agricoles ont indiqué la localité de Dirah qui se trouve à l’extrême sud de la wilaya et la région de Bouira. Comparativement au bilan de l’année passée et à la même période, cette année les dégâts sont de moindre ampleur car l’année précédente les incendies ont dévastés plus de 63 hectares. Cette réduction, selon les responsables des services de l’agriculture, est le résultat de la campagne des journées de sensibilisation contre les incendies des récoltes céréalières organisées au profit des agriculteurs et céréaliculteurs par la direction des services agricoles (DSA) et les différents partenaires, à savoir les instituts d’agriculture, la caisse régionale de la mutualité agricole (CRMA), la coopérative des céréales et légumes secs (CCLS), la protection civile et la gendarmerie nationale. Ces journées ont porté sur le respect indispensable et primordiale par les céréaliculteurs des itinéraires et des démarches techniques à suivre sur la nécessité de mettre en place des bandes de sécurité qui séparent la route de leurs champs céréaliers, car ces dernières empêcheront le feu, en cas de déclaration, de se propager grâce aux bandes de sécurité tracées à cet effet, donc pour la circonstance, pour rappel, cette campagne de sensibilisation qui se déroule comme chaque année au début du mois de mars, a connu un grand engouement avec la participation de 1320 agriculteurs et la présence de 325 cadres entre ingénieurs agronomes, techniciens en agricultures etc… il a été fait part également de la nécessité pour les agriculteurs d’installer et de faire des sillions sous formes de bandes qui serviront et créant une sorte de sécurité comme pare-feu et ce, dans l’objectif de circonscrire d’endiguer ou de limiter la propagation des incendies au cas où ce feu se déclarerait, pour les producteurs céréaliers ayant leurs champs limitrophes ou mitoyens ou aux abords, aux environs et aux alentours des routes, aux voies ferrées et aux espaces forestiers, toujours dans le même ordre d’idées, l’autre conseil est qu’il est d’une très grande importance capitale voire essentielle, prodigué aux agriculteurs, c’est d’éviter de moissonner les récoltes céréalières pendant les jours de grandes chaleurs telles les canicules et ou les périodes de siroccos ou quand les vents soufflent grandement.

À propos TAIB HOCINE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*