Infos
Accueil » Régions » Madame Ghania en visite à El Tarf : Manque cruel de médecins pour accompagner les personnes âgées

Madame Ghania en visite à El Tarf : Manque cruel de médecins pour accompagner les personnes âgées

La ministre de la Solidarité de la Famille était, lundi, dans la wilaya d’El Tarf, dans le cadre d’une visite d’inspection et de travail de son département. Ayant entamé sa visite, les habitants de la localité d’El Goula dénommée aussi Dayra Mostafa, localité située à plus de soixante dix kilomètres du chef-lieu de wilaya El Tarf, ont barré la route à toute la délégation qui l’accompagne. La ministre n’a pas réussi à visiter le centre psychopédagogique de Ben Mhidi qui abrite tous les enfants assistés de la wilaya. La ministre a fini par rebrousser chemin pour se rendre à la commune d’Ain El Assel. Les contestataires ont fustigé le pouvoir en place et dénoncé leur marginalisation. Ces responsables, au lieu de résoudre les problèmes se posant avec acuité à ces habitants, se sont servis à leur profit des sommes colossales allouées consacrées pour mettre en place un plan de développement local. Mme Ghania s’est rendue à l’hospice réservé aux personnes âgées. Elle a indiqué que cet hospice manque cruellement de cadres sanitaires : «Pas de médecins pour accompagner ces personnes âgées qui ont besoin d’un soutien permanent compte tenu de leur situation». Lors d’un point de presse à lequel ont assisté plusieurs journalistes, Mme Ghania a indiqué que des efforts sont déployés par le gouvernement en injectant des sommes importantes. Mais hélas, cela ne se concrétise pas sur le terrain; cette frange de la société est abandonnée à son triste sort. Le centre qui a coûté une bagatelle de somme d’argent, n’est pas géré convenablement. Il est temps de changer les mentalités pour remédier à la situation de laisser-aller. Les gestionnaires sont contraints de prendre en charge les personnes âgées atteintes de troubles psychologiques dont leur origine remonte surtout à la décennie noire vécue par le pays dans plusieurs contrées. Parmi les 1.700 personnes âgées, plus de 600 sont atteintes de troubles mentaux, dira la ministre. Dans l’après midi, l’hôte de la wilaya, accompagnée des autorités locales civiles et militaires, s’est rendue dans les camps de vacance qui ont été réservés plus particulièrement à des enfants de parents démunis, à des handicapés, des orphelins afin de passer quelques jours au bord de la grande bleue. La majorité écrasante de ce premier contingent est des wilayas du Sud, de Souk Ahras et des hauts plateaux. La ministre a souligné qu’elle renforcerait la formation ainsi que l’encadrement de cette catégorie. Elle a sommé les gestionnaires de ce centre à offrir du confort à cette catégorie et à mettre sur place un programme culturel et d’animation. Lors de cette visite éclair, la ministre a souligné que son département ministériel est parvenu à avoir 31 foyers d’accueil répartis à travers 26 wilayas, 20 % de ces camps de solidarité au profit des enfants aux besoins spécifiques.

À propos Tahar BOUDJEMAA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*