Accueil » Sport » Triomphe des Verts à la CAN-2019 : L’Algérie éblouit la planète foot

Triomphe des Verts à la CAN-2019 : L’Algérie éblouit la planète foot

En plus de la pluie d’éloges qui s’est abattue sur les Verts après leur sacre continental, vendredi soir au Cairo Stadium aux dépens du Sénégal, un hommage bien spécial et logiquement attendu est venu de la plus haute instance footballistique de la planète, dont le président Gianni Infantino était aux premières loges du triomphe historique des coéquipiers de Riyad Mahrez. La FIFA a, d’ailleurs, joué sur les mots pour titrer le sacre de la sélection nationale algérienne. ‘’Fennecs plus ultras’’ affichera en bonne place, ainsi, le portail électronique de l’instance mondiale qui mettra en exergue l’excellente performance de la bande à Djamel Belmadi lors du tournoi égyptien. ‘’Vingt-neuf ans après son premier et unique sacre continental, l’Algérie retrouve le trône d’Afrique. Ce triomphe met fin à une longue traversée du désert pour les Fennecs, qui ont alterné non-qualifications et éliminations prématurées, à l’exception de la quatrième place décrochée en 2010.
En Égypte, les Algériens ont signé un parcours de rêve, terminant premiers du groupe C avec trois victoires et zéro but encaissé.
Ils ont ensuite balayé la Guinée en huitième (3-0) avant de sortir la Côte d’Ivoire aux tirs au but en quart (1-1, 3-4 tab) et d’écarter le Nigeria en demi-finale sur un somptueux coup franc de Riyad Mahrez dans les arrêts de jeu (2-1).
En finale, les hommes de Djamel Belmadi ont pris l’ascendant grâce à Baghdad Bounedjah, dont le but chanceux en tout début de rencontre a suffi au bonheur des siens’’ commentera, à ce propos, la rédaction numérique de la FIFA, non sans mettre en relief la promptitude et la célérité du but des Verts qui fait également tomber un record du genre. Car, en ouvrant le score sur une frappe détournée par Salif Sané qui a surpris Alfred Gomis, Bounedjah a, en effet, non seulement marqué son deuxième but dans cette CAN 2019 mais a aussi et surtout battu au passage le record du but le plus rapide dans une finale de CAN en 1’20’’.
De son côté, Aïssa Mandi mérite certainement la palme de la déclaration qui symbolise le mieux cette équipe. ‘’Moi j’ai toujours été un joueur d’équipe, et je le resterai. Aujourd’hui, c’est la force d’un groupe, c’est un groupe qui gagne cette CAN. Les uns pour les autres, on a été énormes, on a été comme des frères, comme une vraie famille. Certains galvaudent un peu ce mot-là, mais on a vraiment été une famille. On mérite amplement cette CAN, on est très heureux’’ affirmera, ainsi, le défenseur central des Verts après le sacre des Fennecs à la CAN 2019.

À propos Seïf-Eddine R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*