Accueil » Actualité » CAN-2019: Finale Sénégal-Algérie ce vendredi à 20 h Tout pour une 2ème étoile

CAN-2019: Finale Sénégal-Algérie ce vendredi à 20 h Tout pour une 2ème étoile

Ce chiffre est le nombre des joueurs algériens restés compétitifs à la CAN après la blessure de Attal, le combatif latéral droit de l’EN sachant que la liste comportait 23 joueurs. Les Verts que d’aucuns pourtant ne donnait grand favoris de la CAN 2019 d’Egypte, ont forcé le destin et créé l’exploit de passer au «Carré d’or». La sélection algérienne de football a rendez-vous ce vendredi avec l’histoire. Son adversaire du jour n’est autre que lé Sénégal à la recherche lui aussi d’un titre qui lui échappe tant contrairement à l’Algérie qui a été sacrée championne d’Afrique en 1990 alors sous les commandes du feu Kermal et autre Noureddine Saadi. Les Algériens vont rester braqués sur leur télé alors que des milliers ont fait le déplacement au Caire pour la prestigieuse finale de la 32e Coupe d’Afrique des nations (CAN-2019). Les cœurs des Algériens se remettront à battre à partir de 20h00, heure du match au mythique stade du Caire de 80.000 places, Les « Verts », auxquels personne ne donnait du crédit pour atteindre ce carré de la compétition ont étonné. Ils ont éliminé tour à tour la Guinée puis la Côte d’Ivoire et le Nigeria, deux sérieux prétendants au palmarès continental. L’équipe nationale, version Djamel Belmadi a accaparé les projecteurs cinq ans après la Coupe du monde 2014 au Brésil ou ils ont réussi à franchir pour la première fois, le 1er tour et 29 ans après leur premier titre africain à Alger au stade 5 Juillet. Fait inédit, lors de ce vendredi les Algériens vont devoir marcher à deux reprises si le rêve se réalise. Il y aura la marche de mobilisation pacifique en journée et la marche de la victoire à l’issue du match. Ce 19 juillet restera unique. Les Verts se sont placés dans le Gotha lors de ce premier tournoi africain en présence de 24 pays. Ils se sont positionnés comme le favori N.1 à la succession du Cameroun, éliminé en 1/8 de finale. En guise de retrouvailles, le Sénégal de Sadio Mané (Liverpool)se dressera une nouvelle fois sur le chemin des Verts qui l’ont battu à 1er tour par un 1-0. L’Algérie retiendra son souffle dans ce qui s’apparente comme un ultime rempart pour décrocher une 2ème étoile africaine si le bon Dieu le veut. Pour rappel, en ce mois de Mars 1990, les « Verts », dirigés alors sur le banc par le regretté Abdelhamid Kermali, offraient à l’Algérie son 1er trophée africain. Ils avaient battu en finale le Nigeria (1-0) grâce à un but anthologique de Oudjani. Pourtant, dix années plus tôt, l’Algérie animait sa première finale, perdue face au Nigeria (3-0), pays organisateur. Les coéquipiers du capitaine Riyad Mahrez auront à coeur de rééditer l’exploit de leurs aînés et écrire une nouvelle page dans l’histoire du football national, même si la mission sera difficile face au Sénégal, première nation sur le plan continental (22e au dernier classement de la Fifa). Les deux équipes se sont déjà affrontées en phase de poules (Gr. C), dans un match soldé par une victoire de l’équipe nationale (1-0), grâce à un but de Youcef Belaïli. L’Algérie reste toujours invaincue dans ses confrontations avec le Sénégal en phases finales de la CAN. En attendant cette cinquième confrontation entre les deux pays à la CAN, l’Algérie reste devant avec trois succès contre un seul match nul, de quoi donner un ascendant psychologique aux « Verts », décidés et déterminés plus que jamais à aller jusqu’au bout de leur aventure. Si le match sera âprement disputé entre les 22 acteurs sur le rectangle vert, le duel s’annonce aussi passionnant entre le sélectionneur national Djamel Belmadi et son homologue sénégalais Aliou Cissé, deux techniciens de métier qui ont réussi à s’imposer et ravir la « vedette » à des sélectionneurs de renom en Egypte tels qu’Hervé Renard (Maroc), Alain Giresse (Tunisie) ou encore Javier Aguirre (Egypte). Amis de longue date pour avoir grandi dans le même quartier en France, le duel entre Djamel Belmadi et Aliou Cissé va constituer un match dans le match. Si Belmadi semble avoir une longueur d’avance pour avoir battu son adversaire au premier tour, Cissé, en poste depuis 2015, va chercher à prendre sa revanche et mener les « Lions de la Teranga » au premier titre de leur histoire. L’équipe nationale se présentera avec un groupe au complet et sans carton ce qui écarte toute suspension également, puisque les Bensebaïni, Bennacer et Guedioura, qui risquaient de rater cette finale, n’ont pas été avertis en demies. Les Sénégalais, qui seront privés des services de l’imposant défenseur central Kalidou Koulibaly (Naples), suspendu pour cumul de cartons, tenteront d’écrire leur nom sur les tablettes de l’épreuve pour la première fois de leur histoire, 17 ans après leur défaite en finale de la CAN-2002 face au Cameroun (0-0, aux t.a.b : 2-3) à Bamako. La Confédération africaine de football a désigné l’arbitre sud-africain Victor Miguel de Freitas Gomes pour diriger la finale. Il sera secondé par son compatriote Zaki Sawila et Sorro Fustoni du Lesotho, tandis que le Congolais Jean-Jacques N’Dala sera le quatrième arbitre. L’arbitre sud-africain de 36 ans a déjà dirigé deux rencontres de la CAN-2019, en l’occurrence le match d’ouverture Egypte – Zimbabwe et le huitième de finale Ghana – Tunisie.

À propos B.H.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*