Accueil » Chronique » Point de Vue : Décision hâtive, gestion impossible

Point de Vue : Décision hâtive, gestion impossible

Maintenant que l’équipe nationale de football est en finale de la CAN 2019, les Algériens veulent être présents en force au Caire pour apporter leur soutien aux poulains de Belmadi. L’Etat a répondu favorablement à cette demande et a mobilisé pas moins de 26 avions pour le transport de quelque 4.800 supporters supplémentaires en plus de ceux déjà présents depuis le début de cette CAN. Mais pour se procurer le fameux sésame, seul le Touring club d’Algérie est chargé de vendre les billets, du coup, le rush des supporters est tout simplement ingérable. Pour la modeste somme de 35.000 DA, on imagine aisément que beaucoup voudraient partir pour le Caire. A Oran par exemple où le TCA n’a qu’une seule agence au niveau du Boulevard de la Soummam, c’est un véritable raz-de-marée, le personnel de l’agence étant complètement dépassé, vu le nombre impressionnant de candidats. Certains seraient même venus des wilayas limitrophes pour se procurer des billets d’avion. Alors, pourquoi le Touring club est-il le seul à prendre en charge une telle opération? C’est la question que se posent des centaines d’Algériens qui auraient aimé voir d’autres agences prendre en charge les supporters algériens dans le seul but d’éviter le rush et la pression sur le TCA. Les agences d’Air Algérie sont beaucoup plus nombreuses et auraient pu assumer une telle mission sans débandade ni débordement. Et c’est là que l’on se rend compte finalement que certains responsables prennent des décisions avec une telle hâte qu’ils négligent le plus important, la vision. Oui, il suffit d’un peu de bon sens pour prévoir que partir en Egypte pour supporter les Fennecs au prix de 35.000 DA, billet de stade compris, allait avoir un énorme écho, autant prévoir la logistique nécessaire et ne pas faire subir aux demandeurs et au personnel de TCA, toute cette peine. On frôle carrément l’émeute! Il reste encore du temps pour corriger cette erreur et généraliser la vente de billets. La sagesse alors reprendra ses droits.

À propos BOUHALI Abdallah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*