Accueil » Oran » Sans eau depuis plusieurs jours : El Yasmine retourne à l’ère des jerricans

Sans eau depuis plusieurs jours : El Yasmine retourne à l’ère des jerricans

Aucune goûte d’eau ne coule depuis plusieurs jours au niveau de la zone Est de la wilaya, au grand dam des habitants qui se rappellent les années des vaches maigres et surtout des souffrances en raison des coupures d’eau. A vrai dire, cette coupure d’eau qui devait, selon les déclarations des responsables de la SEOR durer trois jours, a mis la population en grogne car la situation devient de plus en plus insupportable, étant donné qu’il s’agit d’une matière vitale. Utilisée pour divers usages, l’eau est tellement importante dans notre quotidien, en particulier, durant la saison estivale, que la population trouve des difficultés à se surpasser, estime un résident. Cela va bientôt faire 5 jours que les habitants de Haï El Yasmine n’utilisent plus leurs robinets. Pour pallier à cette situation, la SEOR, pointée du doigt, tarde à rétablir l’eau, en raison des problèmes rencontrés, au niveau des canalisations. Selon des sources fiables, les techniciens de la SEOR ont décelé des problèmes au niveau des canalisations à Mers El Hadjadj. Selon les mêmes sources, la station d’épuration d’eau de mer est opérationnelle, après quelques jours d’arrêt en raison de maintenance. Résultats de cette coupure inopinée, les habitants courent dans tous les sens, en direction des magasins vendant de l’eau dans les citernes. «Pour les plus âgés, l’ère des jerricans est révolu, comment peut-on en arriver là», s’interroge un habitant qui se remémore les années de disettes où l’eau dans les robinets se faisait vraiment désirer. Le mécontentement des citoyens augmente d’un cran, alors qu’aucune précision n’est provenue de la SEOR qui préfère garder le silence, comme si les choses vont à merveille. Enfin, cette coupure peut engendrer d’autres problèmes d’ordre sanitaire, en raison de la consommation à volonté de l’eau des citernes dont les sources restent inconnues.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*