Accueil » Régions » Est-il possible de relooker la ville de Saida?

Est-il possible de relooker la ville de Saida?

De tous les points inscrits à l’ordre du jour au conseil de l’Exécutif de Wilaya qui a eu lieu jeudi dernier au siège de la salle des réunions de la Wilaya, un seul était attirant c’est celui de cette opération de nettoyage général qui a eu lieu hier samedi …..et ce pour assurer la propreté des quartiers et cités de la Ville …Le Wali qui présidait la réunion à travers laquelle tous les directeurs de l’Exécutif – les chefs de daïra et les maires des 16 communes étaient présents ….a décidé de partir en guerre contre la saleté….Il semble bousculer tout le monde pour rendre à Saida son éclat d’antan « . Certes Saida actuellement prend des couleurs et commence à devenir fréquentable mais il ne faut pas crier victoire parce que les mauvaises habitudes ont la vie dure et aussi parce qu’il reste malheureusement encore beaucoup à faire  » dira Le Wali Seif-El- Islam wali de la Wilaya et sans mâcher ses mots, il s’est déclaré outré, voire abusé par la confiance placée en certains gestionnaires et élus qui ont carrément livré leurs secteurs respectifs à l’abandon. La situation semble avoir empiré avec la protesta. Une protesta qui a ajouté bien des malheurs à une ville qui n’en peut plus avec un P/APC qui est en butte à une forte opposition des élus – une opposition de 17 élus sur les 33 que Compte l’assemblée communale et qui se caractérise par une quasi-paralysie des services. Saida qu’on peut qualifier de « Rurbaine » malgré son caractère de Chef-Lieu de Wilaya remontant à des décennies, nonobstant son importance démographique et son rôle stratégique, est déficiente sous tous les plans. Ses principales artères sont constamment encombrées de commerces informels qui perturbent la circulation. Le projet de Oued-Krf qui traîne le boulet du forçat fait que tout le monde doit se mettre de la partie pour mener ensemble le combat pour relooker toute la Ville. L’étranger qui pénètre pour la première fois dans la ville est surpris par ces chats et chiens qui continuent de puiser pitance et de répandre le contenu des sachets d’ordures à des dizaines de mètres à la ronde. Le nouveau jardin de détente inauguré lors des festivités de la fête de l’indépendance et de la jeunesse, le 5 juillet dernier, est devenu tout à fait cruel de constater dès la tombée de la nuit qu’il est un Gîte pour les dealers et autres amateurs de psychotropes. « Il serait souhaitable que les autorités mettent sur pied 2 postes de police » qui soutiennent les riverains dont l’ire était difficile à retenir. Un autre fait mérite d’être cité c’est celui des toilettes publiques – si indispensables dans une Ville qui multiplie chaque jour par 4 ou 5 sa population résidente, fait partie des manques flagrants à combler. En tous les cas, ce samedi d’hier le rendez-vous a eu lieu au niveau de plusieurs cités de La ville et ou tous les engins obtenus par la DUC – DTP- ADE – et APC – auprès des entreprises locales, ont pris le départ pour les points prévus pour la toilette générale de la Ville en sus des moyens humains et du matériel de la commune. Par ailleurs, le premier responsable de la wilaya a révélé avec beaucoup d’assurance et de sérénité que chaque secteur dispose actuellement d’une feuille de route bien ficelée- explicite et bien établie en amont de toutes les opérations lancées dans les cités avec un rapport établi par chaque responsable, qui sera adressé au SG de Wilaya. En somme lors de cette réunion de travail l’évaluation de l’enveloppe financière accordée par le GSGCL (Caisse de sécurité et garantie des collectivités locales ) aux 16 communes de la Wilaya, a été également abordé afin de mieux maîtriser les projets de divers programmes inscrits ( PSD – PCD ) en réactivant les opérations en cours de réalisation – sachant la conjoncture économique restrictive  » Vous savez que nous sommes en train de procéder à une mise à niveau de tous les secteurs et notre seul credo est le travail constant et avec rigueur pour l’intérêt de toute la population de Saida, une ville où mon oncle est tombé au champ d’honneur et c’est l’obligation de résultats qui prime » dira le wali. Reste à savoir si les responsables locaux ainsi que les élus ont compris l’importance de leur rôle – leurs devoirs et leurs obligations dans la propreté de leur environnement. Ce message s’adresse aussi aux citoyens qui doivent faire preuve de civisme. Maintenant, la question est de savoir si tout le monde saura suivre la cadence en nécessitent beaucoup d’efforts et de sacrifices pour enfin remettre la wilaya de Saida sur de bons rails.

À propos Ould Ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*