Accueil » Sport » Algérie-Nigéria, ½ finale de la CAN-2019, à 20h, au Caire : Visez la 2ème étoile !

Algérie-Nigéria, ½ finale de la CAN-2019, à 20h, au Caire : Visez la 2ème étoile !

Après un véritable combat de chefs qui a fait passer tous les Algériens du globe par tous les états possibles et imaginables, l’heure est aujourd’hui à l’exploit avec en ligne de mire la grande finale continentale comme le football DZ n’en a plus vécu depuis vingt-neuf longues années ! Une éternité pour tout Fennec ambitieux qui se respecte !
Mais également une vérité que le sélectionneur national Djamel Belmadi ne sait que trop bien.
« La seule CAN que nous avons gagné c’était il y a 30 ans à la maison. Gagner à l’extérieur est plus difficile. Les Belloumi, Assad etc.. ont fait l’histoire de l’Algérie mais ceux qui l’ont gagné sont d’autres joueurs comme Madjer » soulignait, argument à l’appui, le sélectionneur national hier matin au cours de la traditionnelle conférence de presse du J-1.
« On a basé la préparation face au Nigeria sur la récupération. La récupération mentale et physique se fait plus vite quand on joue une demi-finale. Vous savez qu’en conférence de presse, je ne dévoile pas mes plans, donc oui Atal est absent. Quant à cette question de l’outsider et du favori, j’y ai répondu à toutes les conférences de presse, je suis fatigué… » ajoutera un Djamel Belmadi toujours aussi incisif.
Et de renchérir, toujours à propos de son groupe et du vécu émotionnel lors de cette CAN égyptienne : « J’ai choisi Bounedjah parce qu’il travaille beaucoup. Il est à l’origine de tous nos buts, il a marqué en qualifications. C’est l’un des meilleurs buteurs au monde. C’est un buteur hors pair, un travailleur énorme. Penalty raté, pas de souci pour moi… Partout dans le monde il y’a des supporters algériens, on sait qu’ils ont cet amour du pays, le football c’est le sport n°1, il est vecteur de nombreuses choses, ça nous réunit, on sait que nos supporters seront présents, car même si on vit en vase clos, on sait qu’on a donné beaucoup d’émotions à nos supporters, on va essayer de leur en donner encore ».
Quant au choc d’aujourd’hui face au Nigéria de Gernot Rohr, le milieu de terrain Mehdi Abdeif en a parlé avec parcimonie.
« Je pense que le Nigeria a de grands joueurs, on sait ce qu’on doit faire, et ce qu’on doit faire face à cette équipe.
Le moral est bon, on est sur une série de matchs sérieux, on espère continuer dans cette rigueur tactique et dans l’agressivité, avec de l’envie. Belmadi a transformé l’équipe sur tous les points, surtout sur la rigueur, il nous pousse à nous surpasser. On veut lui rendre la pareille.
Il nous fait beaucoup travailler et nous a fait progresser sur tous les points même sur notre hygiène de vie’’ dira le néo-sociétaire du FC Nantes.
De retour au Cairo Stadium après l’humiliation de 2001, le driver national n’en fait, du reste, pas un motif de crainte.
« Ma carrière de joueur est une chose et celle d’entraîneur est une autre. Je me sers en effet de ma carrière de joueur pour aider les joueurs mais c’est différent. Je reviens, certes, au Cairo Stadium, mais le contexte est différent » esquissera-t-il, comme pour confirmer son ambition d’y triompher.

À propos Seïf-Eddine R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*