Infos
Accueil » Oran » Constructions illicites et extensions anarchiques : Oran perd beaucoup de sa prestance

Constructions illicites et extensions anarchiques : Oran perd beaucoup de sa prestance

En dépit des efforts consentis notamment par les services de sécurité pour éradiquer le phénomène des constructions illicites, le problème perdure en raison de l’entêtement d’une mafia qui opère dans un domaine qui est strictement de l’exclusivité de l’Etat, à savoir le foncier. En effet, la wilaya d’Oran enregistre chaque année l’édification de nouvelles constructions illicites. Le tissu urbain de la capitale de l’Ouest est gravement dénaturé et le développement rapide et anarchique des quartiers ne répond à aucune norme urbanistique ni architecturale et cela se fait ressentir dans une ville qui devient par la force des choses une métropole surpeuplée. «Même les communes limitrophes du chef lieu de la wilaya n’ont pas été épargnées», indiquent les rapports qui ont été transmis au wali. Ce dernier n’a pas tardé pour prendre des décisions radicales et immédiates pour mettre fin aux activités illégales de ces groupes qui travaillent dans le noir. Plusieurs endroits et sites naturelles de la wilaya ont été carrément prix d’assauts par des groupes mafieux, et ce, en profitant de l’absence ou du départ en congé des responsables locaux. D’autres se ont accaparés des terrains ou des surfaces devant leurs domiciles pour en faire un garage privé, rendant l’espace plus étroit, comme le cas de plusieurs quartiers de l’Est d’Oran, à l’image de Hai El Yasmine et Es-Sabbah.
D’autres personnes encore construisent sans permis en s’appropriant les trottoirs dans certains cas, les transforment en terrasses de café ou en garages, obligeant les piétons à utiliser la chaussée. Dans cette ville à vocation touristique, des extensions anarchiques, des baraques et des garages ont été construits en violation des règles d’urbanisme. Les Oranais, les touristes condamnent énergiquement la passivité des services concernés et souhaitent que des décisions fermes soient prises à l’encontre des responsables de cette situation, qui perdure au su et au vu de tout le monde. Enfin, il est utile de rappeler que les services de l’Etat ont procédé à la destruction de plus de 300 constructions illicites, mais cela n’a pas empêché les malfrats à poursuivre le crime contre la nature comme c’est enregistré du côté du Rocher.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*