Infos
Accueil » Chronique » Point de Vue : Plus médiatique que.coupables!! …

Point de Vue : Plus médiatique que.coupables!! …

La campagne médiatique ayant couvert la vague des purges et des arrestations, touchant
de plein fouet une cohorte de hauts responsables du régime déchu, reste pour le moment et à la limite des besoins, une simple campagne médiatique, plus opportuniste que sincèrement responsable.. Jusqu’au moment où nous sommes en train de rédiger ces lignes, il n’ y a aucune condamnation officielle prononcée par un quelconque tribunal, à l’encontre des personnalités en état d’arrestation. Pour le moment, ce ne sont que des auteurs présumés d’actes par lesquels, ils ont violés les lois et les règlements au moment de l’exercice de leurs fonctions. Il se pourrait qu’il s’agisse de règlements de comptes entre fractions belligérantes du pouvoir… Il se pourrait ! Oui, certes ! Mais les actes pour lesquels ils ont été arrêtés et soumis aux enquêtes de la justice, sont, sans nulle doute, véritables et ne prêtent absolument pas à équivoque…Il y a du judiciaire, assaisonné de politique !! Sur cela, il n’y a pas également à en douter. Mais, le problème de cette satanique politique, c’est qu’elle ne peut pas nous lâcher d’une semelle. Là où on tourne la face nous la trouvons devant nous, et contre nos grés, en train de s’intéresser à nous. Cependant, ce qui se passe, pourrait, et c’est à notre avis, le but suprême de cette campagne, bien servir à calmer des esprits en état de colère effervescente. Une colère ressassée, depuis des années, contre un régime, une bande de malfaiteurs qui n’ont jamais épargné un effort ou une opportunité, afin, d’humilier ce peuple par les moyens les plus bas … la presse et les medias lourds ne font, au fait, que répandre les images et les infos qui peuvent que provoquer une grande jouissance chez le citoyen. Ce même citoyen qui n’a jamais réalisé qu’un jour viendrait, où il se vengera de la pègre, qui l’a longtemps piétiné et encore cyniquement et avec ostentation…il n’y a pas un affront plus défiant, voire plus méprisant, que de porter une personne morte physiquement et intellectuellement, au trois quart, comme candidat pour un cinquième mandat. Pour ce qui est des éléments de la maffia, ils ne prêtent que peu de crédit à la réaction de leurs concitoyens vis-à-vis. Un voleur ne prête généralement pas l’oreille à ce que disent les gens, l’opinion mondiale ou l’Histoire sur lui. Ce ne sont que les vrais hommes d’Etat qui sont, constamment, inquiets de leur image et de leur réputation que ce soit pour aujourd’hui ou dans dix siècles.

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*