Infos
Accueil » Chronique » Pôle & Mic: Recul !

Pôle & Mic: Recul !

La ministre de l’Education qui avait décidé d’écourter les vacances d’hiver pour terminer les programmes à temps et permettre aux lycées de passer les examens à temps, est revenue sur sa décision. Benghabrit vient d’annoncer: «En ce qui concerne les vacances d’hiver de l’année scolaire 2016-2017, un réaménagement a été opéré pour cette année. Les vacances ont commencé donc hier mardi 20 décembre jusqu’au dimanche 8 janvier 2017 le matin». Grave ou pas grave, la décision a été prise et nos enfants sont déjà en vacances. Une décision qui fait suite aux échauffourées à Béjaïa et au mouvement de protestation des lycées à travers plusieurs villes du pays. C’est dire que l’on ne sait plus quoi faire face à une simple protestation de «gamins». Oui, le pouvoir perd le Nord dès que des citoyens investissent la rue. Déjà, les dates de vacance comme celles des examens sont connues depuis des mois et personne n’a contesté. La décision de Benghabrit est motivée par des raisons purement pédagogiques. S’il y a recul, c’est donc politique. Il faut aussi dire que le ministère n’a pas trop bien communiqué avec les lycéens et l’association des parents d’élèves. Il fallait les impliquer dans l’œuvre de la réforme. Non, le temps est venu de permettre aux lycéens de s’organiser dans des associations et d’élire leurs délégués en toute démocratie. Il faut démocratiser la vie sociopolitique à tous les niveaux. Prendre des décisions d’en haut est devenu source d’inquiétude. Le gouvernement de Sellal ne cesse de reculer sur presque «tout» et sur des dossiers «lourds». Si le gouvernement n’impose pas son respect en respectant ses décisions, tout en impliquant les partenaires sociaux, on risque demain de voir par exemple des émeutes pour reporter le BAC et le BEM.

À propos B. Nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*