Accueil » Chronique » Point de Vue : «El djazair 55» Un saut vers la souveraineté!

Point de Vue : «El djazair 55» Un saut vers la souveraineté!

Plus d’un demi siècle qui s’est écoulé, depuis le recouvrement de l’indépendance nationale, l’Algérie reste, malheureusement, tributaire de quelques pays, notamment des puissances mondiales, en matière d’équipements militaires et d’armement. Cela n’a pas pour autant empêché la direction politique du pays à penser constamment aux moyens possibles, en vue de briser le cocon et s’émanciper en matière de défense nationale. Quelque soit la qualité, fut–elle aussi perfectionnée du point de vue technologique, ne saurait jamais se substituer à une industrie militaire algérienne, conçue et mise au point par des cerveaux algériens et une main d’œuvre qualifiée algérienne. Voilà, tout le défi qui était sur ce point là. La question de se doter d’une industrie militaire, au moins, à 80 pour cent algérienne, était le défi que nous étions appelés à relever, depuis longtemps. Existe-il une industrie militaire algérienne ? Et bien oui ! Elle n’est encore qu’à ses débuts certes. Cependant, elle pénètre, progressivement, mais sûrement, le stade de la maîtrise totale. La construction d’un drone avec toutes les normes spécifiques à un produit technologique de haute gamme, est venu justement inaugurer cette ère, apparemment, très prometteuse, des grands défis technologiques de l’industrie miliaire en Algérie. Une industrie, que l’on souhaite et exige, à la hauteur des grands rêves des Algériens, d’un grand pays qui se veut, tout simplement, puissant et imposant, sur les scènes régionales et internationales. Même s’il existe des ennemis de l’extérieur et leurs suppôts de l’intérieur, qui ont horreur de telles pensées, les algériens, tout en développant leur confiance en eux-mêmes, tout en se réconciliant avec eux-mêmes, ils continueront leur grande et bénite marche vers les grands succès. Et par là, ils réaliseront concrètement les rêves de leurs martyres tombés au champ d’honneur pour que ce peuple s’émancipe, politiquement et psychologiquement de la condition d’indigène à l’identité et la personnalité castrées. Créer une grande armée respectable, n’est pas uniquement une exigence sécuritaire ou défensive, dictée par une impérieuse nécessité de défendre la nation contre tout danger potentiel ou imminent. Cette noble mission est un vœux longtemps souhaité par nos martyres –femmes et hommes – ayant donné leur vie, en offrande, pour que leurs descendants puissent un jour relever ces défis qui s’imposent. En dépit, des pressions venant de ça et là et des trahisons qui se font chaque jour à plus d’un niveau et d’un cas. Les Algériens continuent bon grés, malgré et tenir les rênes de leur pays, sans pour autant perdre le moindre espoir que tout finira par s’arranger. Nous n’allons pas lâcher, quelques soient les circonstances. C’est plutôt nos ennemis qui finiront par lâcher. Saluons donc, et continuons…

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*