Infos
Accueil » Actualité » Résine de cannabis : Près de 12 T saisies en 04 mois

Résine de cannabis : Près de 12 T saisies en 04 mois

Près de 12 tonnes de résine de cannabis ont été saisies en Algérie durant les quatre premiers mois de l’année en cours, en hausse de 9,55% par rapport à la même période de l’année 2018, selon un bilan de l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT). Il faut analyser qu’une pareille quantité de résine de cannabis saisie (12 tonnes), concernait il y a quelques années de cela, le kif traité. Durant les trois premiers mois de 2019, un total de 8,5 tonnes de résine de cannabis a été saisi soit une hausse de 18,26 % par rapport à la même période de 2018. Selon des spécialistes, c’est à la suite des problèmes d’ordre politique et sécuritaire que connaissent certains pays voisins de l’Algérie, particulièrement ceux frontaliers avec la bande du grand Sahel réputé jadis comme étant un lieu de transit de toutes sortes de drogue, d’argents blanchis et d’armement illicite, que les barons de la drogue ont jeté leur dévolu sur l’Algérie pour tenter de faire transiter leur drogue vers le vieux continent. On consent à admettre, à ce propos, que les saisies sont appelées à se durcir dans les prochains mois au vu d’une part de la volonté affichée par l’Etat et ses institutions spécialisée dans la lutte contre le phénomène afin d’en finir avec le mal endémique de l’économie et de la société, et d’autre part des quantités sans cesse grandissantes saisies. Au total 11.953,512 kg de résine de cannabis ont été saisies durant les quatre premiers mois de l’année 2019, dont 37,94% dans la région Ouest du pays », a précisé l’Office dans un bilan obtenu par l’APS. Pour rappel, les quantités de résine de cannabis saisies durant les trois premiers mois de 2019 étaient dans plus de 44 % des cas interceptées à l’ouest du pays. En tous cas, le bilan de l’ONLTD qui est établi sur la base des saisies, les services de lutte contre les stupéfiants (Gendarmerie, police et Douanes) ne cesse de s’amplifier ce qui dénote clairement des efforts déployés dans ce domaine. Pour ce qui est du bilan des quatre premiers mois de 2019, 30,83% des quantités saisies ont été enregistrées dans la région Sud du pays, 9,97% dans la région Est et 21,26% dans le centre du pays. Il ressort que les plus grosses saisies sont réalisées à l’ouest. S’agissant des drogues dures, la quantité de cocaïne saisie a fortement augmenté, passant de 1.708,526 grammes durant les quatre premiers mois de l’année 2018 à 303.272,279 grammes à la même période de 2019, soit une hausse de 17.650%, selon le même bilan. La quantité d’héroïne saisie a légèrement augmenté (4,10%), passant de 17,526 grammes à 18,245 grammes durant la même période de référence. Quant aux substances psychotropes, le bilan relève une augmentation de 67,93% des quantités saisies, passant de 591.098 à 992.653 comprimés. Selon les chiffres avancés par les services concernés, 15.949 individus dont 80 étrangers ont été impliqués dans des affaires liées à la drogue, en baisse de 12,12%, selon le même bilan qui fait état de 443 personnes en fuite. Les données de l’ONLDT révèlent également que parmi les personnes impliquées, 3.284 sont des trafiquants alors que 7.037 sont des usagers de résine de cannabis et que 3.181 sont des trafiquants de psychotropes et 2.253 autres en sont des usagers. S’agissant du trafic des drogues dures, il concerne 103 trafiquants et 34 usagers de cocaïne et 19 trafiquants et 17 usagers d’héroïne. Durant les quatre premiers mois de l’année en cours, 12.231 affaires ont été traitées contre 14.093 affaires à la même période de l’année 2018, soit une baisse de 13,21%. Sur le total des 12.231 affaires traitées, 3.755 sont liées au trafic de la drogue, 8.461 autres affaires relatives à la détention et à l`usage de drogue, et 15 affaires liées à la culture de cannabis, conclut la même source.

À propos B.Habib

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*