Accueil » Chronique » Point de Vue : La grande passoire !!!

Point de Vue : La grande passoire !!!

La drogue sœur jumelle des armes de guerre, dans le monde de la contrebande, et en dépit des moyens énormes qui y sont consacrés dans la lutte, comme dans la prévention, ne cesse de faire parler d’elle, à tout moment et à toute occasion. La lutte contre le trafic de drogue, que ce soit au niveau local ou international, est une vraie guerre. Seulement, dans les guerres traditionnelles, il y a un déclenchement et une fin à chaque guerre, quelque soit le degré d’hostilité entre belligérants, qui se connaissent bien.. Dans la guerre contre le poison « universel », il y a une lutte qui se fait en permanence….Sans début, non plus sans fin… D’une part, il y a des services de sécurité avec leur dispositif humain, matériel et technique agissant dans la légalité et le droit. D’autres part des réseaux maffieux, strictement hiérarchisés, agissant dans l’ombre, ayant choisi de s’enrichir, tout en causant préjudice aux autres. Pas mal de nos concitoyens qui s’interrogeaient souvent sur le fait qu’il y ait des grandes quantités de drogue, notamment le kif traité, qui sont interceptées dans différents points de contrôle le long des frontières. En revanche, il y a d’autres quantités qui se vendent parfois cyniquement et sans crainte dans les quartiers et les cités de nos villes. Et, à chaque fois, l’on soulève la question des supposées complicités qui se trament, en connivence entre les barons de la drogue et quelques éléments, sans foi et sans conscience, faisant partie des différentiels corps de sécurité ou de l’armée. Cependant, pour transporter une quantité de drogue de la frontière – supposant du Maroc- vers une des wilayas du Centre du pays, ne serait jamais possible sans des complicités qui se sont fait quelque part. Le monde criminel de la contrebande est un univers particulier et mystérieux. Il est là afin de faire front contre tout ce qui légal, tout ce qui est droit et intègre. De ce fait, les grandes quantités de drogue saisies, (12 tonnes) juste pour les 04 premiers mois de l’année en cours vont, certes, nous laisser perplexes devant l’énormité du crime commis contre le pays mais doit, en même temps, nous inciter à réitérer l’appel, à faire preuve de plus de vigilance. La mission consistant à lutter contre ce fléau est, sans nul doute, celle des services de sécurité, en premier lieu. Elle est en second lieu, celle de toute la population qui doit apporter son concours effectif aux services de sécurité, directement concernés par cette noble mission. Nous sommes tous appelés à déclencher une vaste croisade contre le fléau de la drogue qui est en train d’abîmer notre société. Nous ne devons absolument pas se laisser détruire par des monstres cupides qui désirent se construire des fortunes sur la santé de nos enfants.

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*