Accueil » Oran » Fermeture momentanée de l’établissement pédiatrique de Point du Jour : La capacité d’accueil sérieusement fragilisée

Fermeture momentanée de l’établissement pédiatrique de Point du Jour : La capacité d’accueil sérieusement fragilisée

Les femmes enceintes continuent de souffrir à Oran. Cela ne se passe pas dans des zones enclavées où elles ont du mal à arriver aux maisons d’accouchement, mais dans une ville de la dimension d’El Bahia. En effet, avec la fermeture de la clinique pédiatrique de Point du Jour qui avaient l’habitude de recevoir un nombre important de femmes enceintes, la situation va être de plus en plus difficile pour les futures mamans qui sont à la recherchent d’un lit. La mesure a été prise, entre autres de fermer cette clinique tant convoitée, pour des raisons d’hygiène ayant une relation avec la santé des mamans et des bébés, affirme un responsable au sein de la direction de la Santé. En fait, cette infrastructure où les futures mamans se bousculent pour dénicher un lit, va faire l’objet d’une opération de désinfection, indique le même responsable. Salles d’accouchement et réanimation, chambres pour les femmes et bébés vont se faire nettoyer et stérilisés. L’opération devra permettre au staff médical d’opérer sans gêne et dans les meilleures conditions souhaitées, notamment l’hygiène. Cela dit, cette fermeture va se répercuter sur le rendement des autres établissements de la même vocation. En effet, la capacité d’accueil au niveau des autres cliniques ne peut garantir la prise en charge souhaitée et convenable pour les futures mamans. D’ailleurs, il suffit de jeter un coup d’œil sur les chambres des autres infrastructures pour constater une amère réalité. A vrai dire, les capacités d’accueil reste inférieures par rapport au nombre de femmes enceintes qui se dirigent, vers les cliniques de l’Etat. Les familles aisées ne se cassent pas la tête et préfèrent payer pour avoir plus de confort. Enfin, l’opération de désinfection et de stérilisation devrait prendre quelques semaines de travail, affirme le responsable.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*