Infos
Accueil » Oran » Alors qu’il faisait la fierté des Oranais : Le Grand Hôtel, un édifice sans vie

Alors qu’il faisait la fierté des Oranais : Le Grand Hôtel, un édifice sans vie

Alors que le coup d’envoi de la saison estivale sera donné dans les prochains jours, certainement, après le passage des examens du baccalauréat, les infrastructures grâce auxquelles Oran compte charmer ses visiteurs, restent pour certaines inexploitées et pour d’autres les travaux ne sont pas encore achevés. S’agissant du fameux ‘’Grand hôtel’’, qui faisait, dans un passé récent la fierté des Oranais, et bien, l’ouverture est reléguée aux calendes grecques. Au creux de la vaque, ce joyau édifice, occupant une place stratégique au centre-ville d’Oran (ex-place La Bastille), reste claquemuré dans les portes dossiers des administrateurs qui n’ont fait que communiquer des dates d’ouverture non respectées. A vrai dire, la décision de récupérer le Grand Hôtel a fait plaisir aux Oranais qui ont connu cet hôtel, joyau d’architecture, au temps de sa splendeur. Donnant sur une belle place, où se situe, également, la Grande poste, un autre lieu historique d’Oran, le Grand Hôtel est un joyau architectural édifié en 1920, disposant de 80 chambres et de 8 suites. C’est un lieu chargé d’histoire avec une renommée internationale pour avoir accueilli des figures politiques, culturelles et artistiques, rappelle-t-on. L’hôtel qui devait faire l’objet de travaux de réhabilitation est resté inoccupé, pendant des lustres, au grand dam des Oranais. Il est clair que la lenteur des procédures administratives et la nonchalance des responsables installés à la tête du secteur du tourisme dans la région a fait que ce joyau perd de sa prestance et devient par le temps méconnu par la nouvelle génération, qui passe juste à côté sans savoir réellement qu’elle est la vocation de cet édifice. Pis encore, les travaux de réhabilitation du Grand Hôtel d’Oran, qui devaient être lancés, au courant de l’année passée, et ce, après avoir eu l’aval des autorités locales et la signature de plusieurs accords avec des bureaux d’études, n’ont pas connu le jour. A ce jour-là le Grand Hôtel attriste les Oranais de par sa situation qui ne laisse aucun des citoyens sans regret.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*