Infos
Accueil » Oran » 05 enfants mordues par des chiens errants à Es Sénia : Faute d’une stratégie nationale ou négligence de la commune ?

05 enfants mordues par des chiens errants à Es Sénia : Faute d’une stratégie nationale ou négligence de la commune ?

En dépit de l’existence d’une stratégie nationale de lutte, la rage continue de se propager dans la région. Selon les statistiques communiquées précédemment par la direction de la Santé, les morsures de chiens adoptés ne cessent d’augmenter chaque année, malgré les opérations abattage et les campagnes de sensibilisations. D’ailleurs, pas plus qu’avant-hier, cinq enfants dont l’âge varie entre 05 et 16 ans ont été la proie de morsures de chiens errants, au niveau du camp anarchique appelé «Cumo», érigé à côté de l’université d’Es Sénia. Heureusement, à la faveur de la prise en charge immédiate dont ont fait l’objet ces enfants, le pire a été évité de justesse. En effet, ces enfants ont été traités au niveau du centre hospitalier d’Es Sénia avant d’être évacués à l’hôpital pédiatrique pour bénéficier des soins nécessaires. Tout cela se passe alors que des milliers de personnes ont reçu une vaccination antirabique, après avoir été mordues ou griffées par des animaux, en particulier par des chiens errants. La stratégie nationale n’a pas réussi jusqu’à présent à éradiquer la rage. Une des raisons est l’absence de statistiques fiables sur la population canine, en particulier les chiens domestiques. Le manque de sensibilisation et la communication sur cette maladie chez les citoyens sont un autre problème. Pour rappel, la rage est une maladie mortelle si elle n’est pas traitée à temps. Le traitement préventif de la rage humaine est très efficace s’il est administré rapidement après le contact avec l’animal porteur. La contamination de l’homme se fait exclusivement par un animal au contact de la salive par morsure, griffure, léchage sur peau excoriée ou sur muqueuse (œil, bouche). L’animal peut devenir contagieux 15 jours avant l’apparition des premiers symptômes de la maladie et il le reste jusqu’à sa mort. Enfin, les citoyens s’interrogent sur le travail accompli par les services de la commune. En effet, cette structure a les moyens comme elle est garante de préserver la sérénité et la santé des citoyens. ISLAM RAYAN

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*