Accueil » Chronique » Point de Vue : Donc, la réforme judiciaire, c’était juste de la foutaise…

Point de Vue : Donc, la réforme judiciaire, c’était juste de la foutaise…

Le point qui m’a beaucoup intéressé dans le dernier discours, du vice-ministre et CEM de l’ANP, le GCA Gaid Salah, et bien celui ayant évoqué la fameuse et la très tapageuse réforme judiciaire, entreprise à l’époque du Président déchu A.Bouteflika.. Pour Le vice-ministre de la défense, toute l’initiative ayant mobilisé les ressources humaines et financières, ce n’est finalement qu’un leurre parmi d’autres, a l’instar des réformes ayant touché l’administration et le système éducatif. A cette époque, j’avais connu des citoyens honnêtes, des gens du métier de toute évidence ayant une connaissance parfaite du corps judiciaire national, qui m’affirmaient que cette soi-disant réforme n’était qu’un leurre, un tintamarre, plus médiatique, sans la moindre consistance sur le tas.. Au contraire, il y a des points où de vrais massacres ont été perpétrés dans les textes juridiques, notamment dans le domaine de la juridiction économique et administrative. Justement, c’est cette destructrice réforme judiciaire, qui a, par la force de la loi, foutu la pagaille, en amont et en aval, dans les institutions et les entreprises économiques. C’est le grand temps des impunités… Autrement dit: L’on dirait, que l’on avait ajusté le cadre juridique aux massacres qui aller être perpétrés dans l’économie nationale, les finances, et bien sûr, le secteur de la justice. C’est justement cette réforme, qui avait enfanté les Haddad, les Kouninef, les Tahakout ; pour ne citer que ceux ayant pignon sur rue, car les moins importants se comptent par dizaines. Il va sûrement y avoir une prochaine réforme judiciaire, très adaptée aux aspirations du peuple et s’accommodant bien avec les réclamations du Hirak, qui ne sont, au fait, que les rêves de toute la nation de voir un jour une nouvelle république avec un Etat de droit, de justice et d’égalité s’installer à la place de cet Etat fantoche, contre lequel le peuple s’est insurgé et continuera à s’insurger, jusqu’à satisfaction de ses attentes. Je n’ajoute rien à la connaissance des uns et des autres en disant, que la justice est, sans le moindre doute, la pierre angulaire, de tout un Etat… qui se veut fort et inébranlable.. Pas d’économie sans la justice, pas d’administration sans la justice, pas d’éducation sans la justice, pas de foi sans la justice. Et, je ne serais, un type zélé de dire qu’elle constitue la colonne vertébrale de l’Etat… Dans la prochaine réforme le peuple prendra, directement part, par l’entremise des délégués élus, à toute réforme du système judicio- juridique national.. L’ancien régime déchu, avait bien réussi à se moquer de nous… Même dans le système actuel et nous n’avons cessé de le répéter à chaque occasion, que les magistrats honnêtes, intègres et nationalistes ne manquent pas et dont l’expérience et le savoir faire pourraient être exploités à bon escient, pour une éventuelle réforme plus rigoureuse. Il est, injuste et aberrant, de laisser croire que toute la justice a trempé dans l’illicite. Au contraire les magistrats faussaires et corrompus ne représentent qu’une minorité à bannir…

À propos A. BenAbdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*