Accueil » Oran » Visite d’inspection et de travail du P/APC d’Oran : Être proche et à l’écoute du citoyen

Visite d’inspection et de travail du P/APC d’Oran : Être proche et à l’écoute du citoyen

Le P/APC d’Oran accompagné d’élus et de cadres communaux a visité, hier matin, le centre culturel Ibn Tachfine (ex- Michelet) et le marché Michelet. Cette aire commerciale avait comme clientèle exclusive la très forte colonie européenne qui faisait d’Oran la ville la plus occidentalisée du pays et peut-être même du Maghreb. En effet, le Maire d’Oran, M. Noureddine Boukhatem et son équipe, ont écouté avec attention les doléances des commerçants. Ces derniers (commerçants) ont demandé l’ouverture du marché toute la journée à 18h00, au lieu, de la demi-journée vu qu’il ferme à 12h30. Mais, il faut signaler que la majorité des boutiques et tables sont fermées. A noter que le prix mensuel d’une table est de 960 dinars et la boutique au mètre carré à 240 dinars le mètre carré ( 12m et 14m). Il est indéniable de vous informer que le marché Michelet était parmi les marchés les plus connus de la ville d’Oran et après ceux de la rue des Aurès( la Bastille) et de Sidi Okba, celui de Michelet était le plus prisé. Réalisé du temps de l’occupation française, cette aire commerciale avait comme clientèle exclusive la très forte colonie européenne qui faisait d’Oran la ville la plus occidentalisée du pays et peut-être même du Maghreb. Avec l’explosion démographique qui a fait plus que quadrupler la population, d’autres marchés ont été créés pour faire face à la très forte demande. Le marché Michelet a, par contre, décliné et énormément perdu de son aura et de sa clientèle qui habitaient au Panoramic, la rue de Nancy ou l’Antinéa entre autres. «A l’orée des jeux méditerranéens 2021, la ville d’Oran est à la page. Des visites d’inspection et de travail sont organisées pour y remédier et surtout être proche et à l’écoute du citoyen. Nous avions prix en considération toutes les doléances des commerçants du marché Michelet. L’APC d’Oran a toujours ouverte ses portes au citoyen Oranais et à son bien être», affirme le maire d’Oran. Dans un autre contexte, le centre culturel Ibn Tachfine (ex-Michelet) reste un exemple à suivre. Des formations d’informatique, coiffure, photographie, des langues (espagnole, anglais), décoration florale, ainsi des expositions. La jeunesse oranaise est bien prise en charge dans ce centre culturel.

À propos N.Benaouda

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*